Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Un authentique chevalier du XIVe : Philippe de Mézières

avec Philippe Contamine, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

Portrait d’un authentique chevalier, homme de culture et de pouvoir, Philippe de Mézières, qui fut l’ami de Pétrarque et le conseiller de Charles V. Son "Episte lamentable et consolatoire" datée de 1397 est ici présentée par le médiéviste Philippe Contamine, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres qui en explique le contexte historique.


Bookmark and Share

Cette émission se propose de vous faire découvrir un auteur du Moyen-Age, Philippe de Mézières, avec un auteur médiéviste, Philippe Contamine, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, qui a publié, pour la Société de l’histoire de France et avec Jacques Paviot, un texte de Philippe de Mézières : Une epistre lamentable et consolatoire adressée en 1397 à Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, sur la défaite de Nicopolis (en septembre 1396). Le manuscrit est actuellement conservé à la Bibliothèque royale Albert I de Bruxelles. Cette épitre est longue (dans la version publiée elle va de la page 97 à 231, soit plus de 130 pages tout de même !)



Philippe Contamine explicite en préambule le titre de cette épître et surtout les circonstances de cette bataille de Nicopolis, qui fut une « desconfiture » , une « journée lacrimable ». Les turcs ottomans, sous Bayazid II, qui commençaient à envahir l'Europe de l'Est, avaient tués de nombreux chevaliers chrétiens et fait prisonnier le fils aîné du duc de Bourgogne (le futur Jean sans Peur). Philippe de Mézières rappelle au duc Philippe le Hardi que la défaite de ce "voyage en Hongrie"était prévisible tant les chevaliers se montraient indisciplinés. Néanmoins, rien n'est perdu, écrit-il.

Un homme complet

Aux yeux de Philippe Contamine, Philippe de Mézières est «un homme complet», le modèle du chevalier du Moyen-Age : homme de guerre, de pouvoir, de dévotion, auteur d’une œuvre abondante, au style fleuri. Un homme de petite noblesse, un laïc à l'esprit religieux, un combattant engagé (c'est l'époque de la guerre dite de Cent ans). Il possédait une solide culture et fut l'ami de Pétrarque.
Sa famille (une fratrie de douze enfants) est originaire de Mézières en Santerre, en Picardie, et il semble que le jeune Philippe ait fait des études à Amiens, ville où il fut baptisé.

Un Ordre original

Homme de guerre, il participe à plusieurs campagnes militaires et homme de croisade, il part pour l’Orient, avec les hommes de Humbert II, dauphin de Viennois (en 1346). Et l'année suivante,(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires