Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Confiance, mode d’emploi

Un livre présenté par l’auteur, Hervé Sérieyx, invité de Jean-Louis Chambon

Cap sur la confiance ! Dans son livre Confiance, mode d’emploi, Hervé Sérieyx braque le projecteur sur les coups indirects que peut recevoir un pays comme la France, parmi lesquels la crise de confiance. Comment la comprendre, la gérer, la dépasser ? L’auteur propose un plan d’action en douze propositions commençant toutes par la lettre E. La confiance comme nécessité et moteur de la croissance.


Bookmark and Share

Dans l’univers des managers, la parution d’un nouveau « Sérieyx » suscite à tous coups la curiosité et souvent l’enthousiasme pour la génération qui a été élevée à l’aune de « l’Entreprise du Troisième Type. » (1)

L’auteur témoigne une nouvelle fois de sa capacité à élever le débat au-dessus de « l’écume des vagues ». Son regard de navigateur expérimenté se porte en effet sur la crise de confiance, nouveau cancer endémique de la société civile.

Mais qu’est-ce-que la confiance ?
- A mi chemin entre la foi du charbonnier et le scepticisme systématique, assez sûr pour qu’on fonde sur elle l’action pratique, la confiance est un état intermédiaire entre le savoir et le non savoir sur autrui : celui qui sait tout n’a pas besoin de faire confiance, celui qui ne sait rien, ne peut raisonnablement même pas faire confiance.

- Elle revêt deux formes : la confiance calculée fondée sur une évaluation des qualités de l’autre (sérieux, respect de la parole, cohérence) et d’autre part la confiance affective qui traduit une composante relationnelle, un attachement émotionnel à l’autre (du fait de son ouverture d’esprit, de sa bienveillance de son équanimité voire de sa disponibilité généreuse (2). A contrario, doté d’une capacité d’analyse réduite et fermé sur soi-même, on vit en méfiance : la défiance ou la suspicion permanente est présente chez ceux qui ont une faible propension à estimer que l’on peut attendre du bon chez les autres.

S’inscrivant en écho des parutions récentes dont la « société de défiance » (3) reste la figure de proue et dont il partage globalement le diagnostic, Hervé Sérieyx braque le projecteur sur les coups indirects pour le pays « de cet héritage de corporatisme et d’étatisme qui fondent le modèle français…. »

- La confiance est au cœur de la mutation du travail et intègre des spécificités nationales aggravées par les circonstances ; de même l’entreprise éclatée postule la confiance, le phénomène de l’externalisation suppose de « faire confiance aux sous-traitants » et l’incertitude stratégique (risque d’OPA, perte de marchés, rachat d’entreprise) est par contre, porteuse de défiance.

Dans l’univers professionnel, l’équilibre entre la vie privée et(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires