Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Installation de l’architecte Aymeric Zublena de l’Académie des beaux-arts sous la Coupole

Retransmission de la cérémonie sous la Coupole de l’Institut de France, le 2 décembre 2009
L’Académie des beaux-arts reçoit en son sein l’architecte Aymeric Zublena sous la Coupole de l’Institut de France, le 2 décembre 2009. Élu en juin 2008, Aymeric Zublena est installé au siège précédemment occupé par Maurice Novarina dans la section architecture par son confrère Paul Andreu. Canal Académie vous propose d’écouter dans cette émission, l’intégralité de cette séance solennelle où création architecturale et urbanisme réconcilient l’homme et la cité, un défi que relève depuis longtemps Aymeric Zublena, comme, avant lui, Maurice Novarina à qui il rend hommage.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : COU525
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/cou525.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 6 décembre 2009
Aymeric Zublena et Paul Andreu, membres de la section d'architecture de l'Académie des beaux-arts, le 2 décembre 2009 © Canal Académie
Aymeric Zublena et Paul Andreu, membres de la section d’architecture de l’Académie des beaux-arts, le 2 décembre 2009 © Canal Académie
© Canal Académie

L’architecte Aymeric Zublena de l’Académie des beaux-arts a conçu des hôpitaux, des stades, des ouvrages d’art, des villes nouvelles ou de nouveaux quartiers en France et à l’étranger. Parmi ses réalisations les plus connues du grand public : le stade de France à Saint-Denis, l’Hôpital Européen Georges Pompidou à Paris, les aménagements de la ville nouvelle de Marne la Vallée dont il est devenu l’architecte en chef et dont il s’est occupé pendant 15 ans. L’homme se définit comme architecte et urbaniste et succède à l’Académie des beaux-arts à Maurice Noravina (1907-2002) ingénieur et architecte qui avait commencé sa carrière en 1933, en qualité d’urbaniste. Diplômé de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts où il a par ailleurs enseigné, Maurice Novarina a construit des établissements scolaires et universitaires, des hôpitaux, un théâtre, des hôtels, des immeubles résidentiels, des maisons particulières. L’énumération de ses œuvres architecturales ici présentée est évidemment partielle. La liste est longue. Pour la ville d’Annecy, à titre d’exemple, il a conçu les plans d’urbanisme et réalisé le palais de justice. Mais l’œuvre majeure de Novarina est probablement l’église d’Assy exemple de complémentarité entre architecture et arts. Aymeric Zublena a voulu rendre hommage dans son discours à l’ingénieur et à l’artiste Novarina, qui se sont exprimés à part égal.

Aymeric Zublena, architecte du Stade de France, escalier monumental
Aymeric Zublena, architecte du Stade de France, escalier monumental
© A. Zublena

Comme le rappelle Paul Andreu dans son discours à l’égard d’Aymeric Zublena, il est impossible d’évoquer tous les ouvrages que le nouvel académicien a construits. Cependant deux d’entre eux occupent une place toute particulière dans la carrière d’Aymeric Zublena : le stade de France et l’Hôpital Georges Pompidou. Le premier dessiné et construit vite avec les architectes Macary, Regembal et Constantini, en quatre ans ; le second, l’hôpital a connu une histoire plus longue et a occupé 14 ans de la vie de l’architecte. Il est, selon les mots de Paul Andreu, un de ces ouvrages "qui vous construit autant qu’on le construit".

Aymeric Zublena a fondé en 1971, avec d’autres, une association originale d’architectes qui leur a permis de travailler ensemble et de développer parallèlement leur langage architectural personnel, travaillant tantôt ensemble, tantôt séparés. A ses côtés, aujourd’hui au sein de la SCAU, leur agence, devenue l’une des plus grandes d’Europe, la Société de conception d’architecture et d’urbanisme, sont réunis Guy Autran, Bernard Cabannes, Luc Delamain, Xavier Menu, Michel Macary.

Aymeric Zublena a mené de front, au cours de sa carrière déjà longue, des activités d’enseignement avec ses projets d’architecte et d’urbaniste. De 1969 à 1995, il a été professeur à l’Ecole d’architecture de Paris Villemin. Les concours qu’il a remportés l’ont conduit à construire de nombreux stades en Turquie, en Corée du Sud, en Egypte, bientôt en Azerïdjan. Plusieurs hôpitaux, à Nîmes, à Toulon, à Tours, en Italie et en Chine jalonnent son œuvre. Le bâtiment de la DASES (Direction de l’action sociale, de l’enfance et de la santé) quai de la Rapée à Paris, comprend une porte monumentale, coulissante et discrète qui occupe une grande partie de la façade et s’inscrit sans heurt dans le quotidien des Parisiens. Pour chacune de ses constructions, Aymeric Zublena cherche un signe emblématique qui identifie d’emblée ses créations architecturales.

Ainsi apprend-t-on à reconnaître dans la ville, « La rue hospitalière » de l’Hôpital Georges Pompidou, longue galerie vitrée ouverte au public, axe urbain à part entière, la couverture du stade de France en forme de disque qui semble flotter sur les gradins, les « papillons » qui forment les structures métalliques de levage du pont élévateur de Rouen.

Pont Gustave Flaubert à Rouen créé par l'architecte Aymeric Zublena en 2007
Pont Gustave Flaubert à Rouen créé par l’architecte Aymeric Zublena en 2007
Pont élévateur à Rouen © A.Zublena

Aymeric Zublena a réuni sur son épée d’académicien deux références chères à son cœur : la forme du pont mobile de Bacalan à Bordeaux, dont le projet ne fut pas retenu, qui ne verra jamais le jour et le disque du stade de France. Son épée lui a été remise par le professeur Alain Carpentier, Vice-président de l’Académie des sciences. Au cours de la cérémonie de la remise de l’épée, à l’Hôtel de la Monnaie le 2 décembre 2009, après la séance d’installation sous la Coupole de l’Institut de France. Alain Carpentier a rappelé avec humour, leurs longues discussions au moment de la construction de l’Hôpital Georges Pompidou et toute l’admiration qu’il avait pour l’œuvre réalisée.

Remise de l'épée
Remise de l’épée
© Canal Académie

Dans son discours, Paul Andreu a rappelé combien l’urbanisme avait marqué la carrière d’Aymeric Zublena, précisant que « sa pensée avait pris forme avec lui », insistant sur le caractère ambitieux et désintéressé de ceux qui ont participé à l’aventure des villes nouvelles, comme Aymeric Zublena. Paul Andreu a rappelé que les grands projets de la capitale du musée d’Orsay au arts premiers, avaient eclipsé ces grandes questions d’urbanisme qui reviennnent aujourd’hui sur le devant de la scène avec le projet du Grand Paris, moment propice à l’invention renouvellée des architectes.

Projet architectural d'Aymeric Zublena, Pont mobile Bacalan-Bastide à Bordeaux, 2009
Projet architectural d’Aymeric Zublena, Pont mobile Bacalan-Bastide à Bordeaux, 2009
© A.Zublena


Détail pommeau de l'épée d'académicien d'Aymeric Zublena de l'Académie des beaux-arts
Détail pommeau de l’épée d’académicien d’Aymeric Zublena de l’Académie des beaux-arts
© Canal Académie

Pour en savoir plus

- L’architecte et urbaniste Aymeric Zublena, de l’Académie des beaux-arts : la ville pour matrice

- Aymeric Zublena de l’Académie des beaux-arts
- Site Internet de l’agence d’Aymeric Zublena
-  Aymeric zublena , texte d’introduction de Jean Vermeil, Édition Pierre Mardaga, Liège, 1995
- Atelier Jeannette Weiss-Gruber (Turtleback) d’ Aymeric Zublena (Auteur), Jeannette Weiss-Gruber (Auteur) Turtleback, 32 pages, Editeur EMS, Éditions et matériels scientifiques (2005), Anglais (langue)

- Paul Andreu de l’Académie des beaux-arts
- Site officiel de Paul Andreu

- Maurice Novarina de l’Académie des beaux-arts

Aymeric Zublena sous la Coupole de l'Institut de France, le 2 décembre 2009
Aymeric Zublena sous la Coupole de l’Institut de France, le 2 décembre 2009
© Canal Académie