Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les jardins de Versailles (1/3) : l’histoire des jardins à la française

Avec Patricia Bouchenot-Dechin, historienne

Patricia Bouchenot-Déchin vous emmène dans les jardins de Versailles au cours de trois émissions. Sur place, découvrez les usages des jardins à Versailles et l’importance du métier de jardinier à l’époque de Louis XIV. Pour l’heure, dans ce premier volet, notre invitée revient sur les grands principes des jardins à la française.


Bookmark and Share

Avec ses quelque 80 hectares de bosquets, 800 hectares de petit parc et 8000 hectares pour le grand parc à la fin du règne de Louis XIV, on devine que les jardins de Versailles ont permis aux jardiniers, architectes, fontainiers, terrassiers et peintres de Louis XIV d’exprimer toute l’imagination de leur roi et de son architecte-jardinier André Le Nôtre.

Pour le grand public, le jardin « à la française » est volontiers réduit à un jardin symétrique, régulier, synonyme de rigueur, voire d’ennui. Or, pour qui prend le temps de l’arpenter, il se révèle, contre toute attente, constitué d’innombrables surprises qui laissent le spectateur fasciné par une véritable scénographie qu’il ne soupçonnait pas.

Les différences de niveaux et le dédale des allées permettent apparitions et disparitions de parterres, de fontaines, de salles de verdure aux fonctions bien précises, le tout dans un jeu de perspectives et de surprises optiques constamment renouvelé et savamment maîtrisé.




Longtemps enfermé dans une image un peu figée, le jardin « à la française » qu’on s’est longtemps plu à opposer au jardin dit « anglais » retrouve depuis une dizaine d’années ses « lettres de noblesse » et son attrait auprès d’un public toujours plus nombreux.

Les jardins de Versailles symbolisent à eux seuls le jardin « à la française », volontiers assimilé à un seul nom, celui d’André Le Nôtre. Or ils sont aussi l’aboutissement d’une longue évolution avant de devenir la quintessence d’un savoir-faire où chacun a joué un rôle non négligeable : souverains, mécènes, théoriciens et savants, mais aussi sur le terrain des équipes de techniciens qui ont su affronter tous les défis et surmonter toutes les difficultés : l’absence d’eau en quantité suffisante pour alimenter fontaines, bassins et canal ou la création de perspectives sur des distances jamais vues en aménageant l’ensemble d’un paysage.

Au XVIIe siècle, grâce à la passion d’un roi, les jardins sont élevés au rang d’un art au même titre que l’architecture, la peinture et la sculpture. Non seulement Louis XIV plante et s’inquiète de la livraison des bulbes pour ses parterres, mais il intervient personnellement et quotidiennement dans le moindre détail de la conception, la transformation, la réalisation de chaque nouveau projet, et ce jusqu’à la fin de son(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires