Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’histoire des mots, un hymne à la vie !

Lecture de la conférence de Jean Auba, correspondant de l’Institut

L’histoire des mots, un hymne à la vie, tel était le titre d’une conférence donnée par Jean Auba, correspondant de l’Institut à l’Académie des sciences morales et politiques, qui fut Inspecteur général de l’Education nationale à l’AMOPA (Association des membres de l’Ordre des Palmes académiques). Ecoutez la lecture de cette conférence qui invite à un large tour d’horizon sur les origines de la langue française.


Bookmark and Share

Voici le texte de la conférence de Jean Auba lu par le comédien Fernand Guiot.


Les mots ne sont pas de simples pièces de monnaie que l’on échange. Ils font en quelque sorte partie de nous-mêmes. Mieux encore : c’est toute une vaste communauté de personnes qui vit avec eux et d’eux. Victor Hugo a magnifiquement chanté cette noblesse des mots :

Car le mot, qu’on le sache, est un être vivant…
Les mots sont les passants mystérieux de l’âme.




Michael Edwards, dans son livre L’émerveillement a marqué avec finesse cette originalité du langage : « Il nous renseigne sur les recoins obscurs, les nuances cachées de l’esprit humain. Réserve de leçons, demeure précieuse du passé, il renferme en son organisme vivant (en un sens son corps spirituel) des pensées et des émotions que l’on est tenté d’attribuer à une activité autonome des mots ». Mais il ajoute que chaque langue maternelle pense de manière différente et il en donne pour exemple le mot anglais « to wonder » qui, en français, peut signifier à la fois : « se demander, s’étonner, admirer ». D’où les difficultés de la traduction. Il est passionnant de suivre cette vie des mots, leur naissance, leurs aventures, leur disparition parfois. Nous avons, pour nous permettre cette découverte, les travaux des grammairiens, des philologues, des linguistes. Le plus illustre d’entre eux est Vaugelas qui vécut aux XVIIe siècle et qui mourut en disant : « Je m’en vais ou je m’en vas, car l’un ou l’autre se dit ou se disent ». Magnifique vocation, restée aussi solide jusqu’à la dernière heure. Nous disposons d’excellents dictionnaires, ceux de Littré, Larousse, Robert, Alain Rey, Jean Pruvost.


Nous avons assisté nous-mêmes à l’apparition de certains mots, « bling-bling », par exemple, qui se trouve pour la première fois dans le journal Libération du 19 décembre 2007 : « un président bling-bling ». Le mot a été emprunté à l’argot jamaïcain qui l’avait tiré de la(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires