Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Simone Veil : Conversation autour d’une vie "très diversifiée" 1/4

Le mois de... Simone Veil, de l’Académie française, première émission

Simone Veil, de l’Académie française, retrace les principales étapes de sa vie qu’elle qualifie de "très diversifiée" mais qui, en vérité, reste soutendue par une ligne de conduite constante. Voici la première émission d’une série de quatre, proposée par Virginia Crespeau, pour mieux comprendre les choix effectués par l’une des femmes les plus engagées de notre époque.


Bookmark and Share



Canal Académie a le grand plaisir de proposer 4 émissions de sa série « Le mois de… » consacrées à Simone VEIL qui occupe désormais, grâce à son élection parmi les Immortels, le treizième fauteuil, à l'Académie française, en remplacement de l'ancien Premier ministre Pierre Messmer, décédé en en août 2007.
Tout au cours de ces 4 émissions consacrées à Simone Veil, des lectures de quelques passages extraits de son livre de mémoires : « Une vie » édité chez Stock sont données. Grand succès de librairie, cet ouvrage qui s’est vendu à 600 000 exemplaires sort, en cette nouvelle rentrée littéraire 2009, en format de poche.


Simone Veil, née Simone Jacob le 13 juillet 1927 à Nice (Alpes-Maritimes) fait adopter en décembre 1974, en sa qualité de ministre de la Santé, la « loi Veil » qui autorise l'avortement en France (la promulgation intervenant le 17 janvier 1975).

De 1979 à 1982, elle est la première femme à présider le Parlement européen élu au suffrage universel. Ancien membre du Conseil constitutionnel, elle est élue à l’Académie française en novembre 2008 au premier tour de scrutin.

Lorsque Simone Veil, dans son livre « Une vie » évoque ses parents, elle écrit : « Les années 1920 furent pour eux celles du bonheur. Ils s’étaient mariés en 1922. Mon père André Jacob, avait alors trente-deux ans et Maman, Yvonne Steinmetz, onze de moins. A l’époque, l’éclat du jeune couple ne passe pas inaperçu. André porte l’élégance sobre et discrète à laquelle il tient, tout comme il est attaché à la créativité de son métier d’architecte, durement secoué par quatre années de captivité, peu de temps après son grand prix de Rome. D’Yvonne irradie une beauté rayonnante qui évoque pour beaucoup celle de la star de l’époque Greta Garbo. Un an plus tard naît une première fille, Madeleine, surnommée Milou. Une nouvelle année s’écoule et Denise voit le jour, puis Jean en 1925, et moi en 1927. En moins de cinq ans, la famille Jacob s’est donc élargie de deux à six membres. Mon père est satisfait. La France a besoin de famille nombreuse, juge-t-il. Quant à Maman, elle est heureuse. Ses enfants remplissent sa vie. »



Devant les micros de Canal Académie, Simone Veil confie : « J’ai eu une vie très diversifiée dans ses obligations ; mais en même, c’était dans une certaine ligne qui est restée toujours sous-jacente ; c’est le fait par exemple(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires