Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Mots clefs et suggestions


Pierre Messmer : L’oeuvre utile des Fondations

Le Chancelier de l’Institut de France explique le rôle et l’importance des Fondations abritées par l’Institut de France.
Le mercredi 15 juin 2005, l’Institut de France remettait ses Grands Prix pour la première fois en séance solennelle sous la Coupole. Dans cette émission, Monsieur le Chancelier honoraire Pierre Messmer (1916-2007)revient sur le rôle de l’Institut, véritable Parlement des savants.


Télécharger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Édouard Rossey
Référence : pdm024
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/pdm024.mp3
Adresse de cet article : http://www.canalacademie.com/ida492-Pierre-Messmer-L-oeuvre-utile-des-Fondations.html
Date de mise en ligne : 1er janvier 2005

Les Grands Prix et Concours des Fondations de l’Institut de France ont été remis à l’occasion d’une séance solennelle sous la coupole mercredi 15 juin 2005 à 15 heures.

Pour la première fois, en séance solennelle sous la Coupole, les grands prix et subventions des fondations de l’Institut pour un montant total de plus de douze millions d’euros viennent d’être remis.

Cette séance était présidée par Jean Prodromidès, président de l’Institut et président de l’Académie des beaux-arts.

Pierre Messmer(1916-2007), Chancelier honoraire de l’Institut, a rappelé, dans son discours d’ouverture, que « Le 3 brumaire an IV, lors d’une de ses dernières séances, la Convention adopta le rapport de Daunou qui créait l’Institut de France, défini comme « l’abrégé du monde savant, le corps représentatif de la République des lettres ». Cet Institut, écrit l’auteur, « manifestera toutes les découvertes pour que celle qui aura le plus approché la perfection exerce le libre ascendant de l’estime et devienne universelle parce qu’elle sera sentie la meilleure ».

Les créateurs de l’Institut de France envisageaient sans doute de le doter richement par des fonds publics, afin de satisfaire une si noble ambition. L’histoire plus que bicentenaire de notre institution a prouvé que nos missions - qui servent l’intérêt public et nous ont été assignées par l’État - ont été accomplies avant tout grâce à la générosité de donateurs privés.

C’est le concours heureux de particuliers qui procure à l’Institut les moyens d’influence et d’action ; c’est grâce à leur générosité qu’il peut, en toute indépendance, œuvrer utilement dans les domaines de la connaissance et des arts »... (extrait du discours)

Ensuite furent proclamés chaque grand prix :

- Le mécénat scientifique des Fondations de l’Institut par Nicole Le Douarin, secrétaire perpétuel honoraire de l’Académie des sciences.

  • Proclamation des lauréats des Grands Prix scientifiques :
    • Remise du Prix scientifique de la Fondation Lefoulon-Delalande de 600 000 euros au professeur Harold F. Dvorak (Harvard Medical School - Boston MA - États-Unis) et aux docteurs Napoleone Ferrara (genentech - San Francisco CA - États-Unis) et Moses Judah Folkman (children’s Hospital - Boston MA - États-Unis), par Alain Carpentier, de l’Académie des sciences.
    • Remise du Prix scientifique de la Fondation Louis D. de 750 000 euros aux professeurs David P. Bartel, membre du Whitehead Institute for Biomedical Research de Cambridge et Ronald H. Plasterk, Hubrecht Laboratory, de l’université d’Utrecht (Pays-Bas) pour leurs travaux de recherche sur le thème « Le "nouveau monde" des petits ARN non messagers et leur rôle dans le contrôle des fonctions cellulaires », par François Gros, secrétaire perpétuel honoraire de l’Académie des sciences.
    • Remise du Prix scientifique de la Fondation Simone et Cino del Duca de 250 000 euros à Massimo Inguscio, professeur à l’université de Florence pour ses travaux de recherche dans le domaine des gaz fermioniques dégénérés, par Édouard Brézin, président de l’Académie des sciences.
    • Remise du Prix scientifique de la Fondation NRJ de 100 000 euros aux professeurs Patrice Tran Ba Huy, chef du service d’ORL de l’hôpital de Lariboisière à Paris et Guy Richardson, de l’université de Sussex (Grande-Bretagne), pour leurs travaux sur le thème de recherche de la « physiologie et pathologie de l’oreille interne », par Jean Rosa, de l’Académie des sciences

- Le mécénat humanitaire et culturel des Fondations de l’Institut par Gabriel de Broglie, Chancelier de l’Institut, Membre de l’Académie française et de l’Académie des sciences morales et politiques






© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Commentaires