Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Henri de Montherlant, l’un des auteurs emblématiques de l’Atelier du Roman

Avec son fondateur et directeur, Lakis Proguidis

La revue trimestrielle l’Atelier du Roman aura mis pratiquement sept ans avant de publier un numéro sur Henry de Montherlant. Le temps nécessaire pour faire une véritable critique de son œuvre ! Un travail de fond, assez rare, pour mériter notre attention.


Bookmark and Share



Fondé en 1993 par l'écrivain grec francophone Lakis Proguidis, l'Atelier du Roman est une revue de critique et de réflexion sur les grands romanciers et les œuvres qui ont marqué l’histoire du roman.

Seule revue à avoir pris ses distances entre les universitaires et le monde journalistique pour laisser place au roman, elle est également la seule à le considérer comme un "art" ! Ce sont ces deux mondes auxquels l'Atelier du Roman veut échapper car "il faut retrouver un langage humain et ne pas faire de jargon ni d'éphémère journalistique" selon Lakis Proguidis. Avant de rajouter : " Il faut avant tout séduire le lecteur comme l'écrivain sait si bien le faire."

La revue ne se limite pas seulement aux écrivains français pour faire la critique d’un romancier, elle fait également appel à des écrivains du monde entier. On peut citer par exemple Milan Kundera, José Saramago pour ne citer qu’eux ! Le roman se veut universel !

Le roman est également toujours d'actualité et la revue littéraire est un espace de liberté, qui doit jouer un autre rôle de ce que l'on nous présente aujourd'hui. Ainsi l'Atelier du Roman présente à chaque numéro un auteur du passé qui a marqué notre patrimoine littéraire. Numéros qui sont illustrés par ailleurs de dessins humoristiques réalisés par Jean-Jacques Sempé.

L'écrivain et académicien Henry de Montherlant (1895-1972) fait donc partie de ces auteurs que l'Atelier du Roman voulait mettre à l'honneur dans l'un de ses numéros. Cependant, son œuvre demanda un travail de longue haleine puisqu'il fallut près de sept ans pour redécouvrir tous ses écrits.

Peu de temps avant son entrée à la Coupole, François Mauriac disait de Montherlant : « C’est pour moi un écrivain, le type même de l’écrivain français d’une certaine famille (Chateaubriand, Barrès), à laquelle je me flatte d’appartenir aussi, avec d’anciennes et solides alliances du côté de Port-Royal : j’y suis moi-même demeuré fidèle, alors que Montherlant, qui a toujours joué les libertins, y a cherché des sujets de pièce, mais non des principes de vie. Il n’empêche qu’on est des frères. » Une citation que Lakis Proguidis trouve très franco-française !

La particularité de l'Atelier du Roman est de "vivre avec l'auteur" et c'est peut-être cela qui permettra au roman de continuer à plaire à travers les siècles !

L'Atelier du Roman a également consacré un numéro à(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires