Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Merveilleux francophiles italiens : A Turin (1/3)

De Stendhal à la francophonie par Axel Maugey

Dans cette émission sur l’Italie, Axel Maugey présente la ville de Turin de Stendhal à la francophonie en évoquant sa rencontre avec l’un des grands francophiles de la ville de Turin, Sergio Zoppi, professeur de français et de littérature francophone.


Bookmark and Share



Esprit bouillant voltairien, Sergio Zoppi décrit, avec coquetterie, sa passion pour la France et la langue française. Aussi a-t-il choisi lors de sa vie estudiantine de se spécialiser dans la vaste littérature du XVIIIe siècle avant de se tourner vers la francophonie. L’universitaire italien a trouvé non seulement ce combat original, mais nécessaire pour contrer la déferlante américaine visant à uniformiser les cultures.

Ainsi il a invité plusieurs grands poètes québécois tels Roland Giguère, Gaston Miron, Paul-Marie La Pointe et Gilles Hénault. Mais même s’il trouve la littérature québécoise très vivante, il la trouve quelque peu subventionnée. L’Afrique l’attire également et le fascine à cause d’un fond culturel très différent du nôtre.

Avec l’ouverture d’esprit et la vaste culture qui le caractérisent, Sergio Zoppi est un penseur que l’on devrait mettre plus en avant parmi ceux qui s’intéressent à la francophonie. Dans ce rôle majeur, nul doute que les italiens, ces personnages de théâtre et de dialogue, devraient occuper une place de choix.

En savoir plus :

Cette émission est basée en partie à travers l'ouvrage d'Axel Maugey, Le privilège du français, Humanitas, 2007



Ecoutez les deux autres émissions de cette série sur les francophiles italiens :

-
- (...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires