Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Résidence des étoiles, un roman d’Angelo Rinaldi, de l’Académie française

Entretien avec l’écrivain Angelo Rinaldi
Angelo Rinaldi, de l’Académie française, évoque son dernier ouvrage paru, un roman, Résidence des étoiles, aux éditions Fayard. Canal Académie remplit ainsi l’une de ses missions –et l’un de ses plaisirs aussi- : rendre compte des ouvrages rédigés par les académiciens et les écouter en parler !


Télécharger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Hélène Renard
Référence : PAG636
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/pag636.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 19 juillet 2009

Mais comment parler d’un roman ? Rien de plus difficile puisque l’important n’est pas de raconter l’intrigue mais de se plonger dans son atmosphère Or, l’atmosphère du roman Résidence des étoiles est tellement particulière, tellement prenante qu’on hésite à en résumer l’histoire. Néanmoins, Angelo Rinaldi veut bien se prêter au jeu : "C’est l’histoire d’un homme qui revient sur les lieux de son enfance, à Paris, dans un quartier chic... "

Quelques remarques sur l’écriture : il n’y a pas de chapitres. C’est un roman qui se lit donc d’un bout à l’autre. Comme pour accentuer une unité de temps. Il offre très peu de dialogues, seulement à la fin, à peine quelques uns sur les 320 pages. Et des phrases très longues. Et enfin, il n’y a guère de repères dans le temps. On ne sait jamais si on est dans le présent, et quel présent ?, ou dans le passé, dans les souvenirs.

Mais il y a foison de personnages, avec des portraits exceptionnels de minutie, de précision, de détails… On pense à un chirurgien qui examine au scalpel ses patients et qui raconte non seulement ce qu’il voit mais ce qu’il pressent de leur vie, de leurs relations, de leur sexualité, de leurs amours, de leurs chagrins… Un décorticage inouï !

On rencontre évidemment un héros, qui sert de fil conducteur, Marc-Antoine. Et d’innombrables personnes qui tournent autour de lui, comme dans un manège… on est même un peu étourdis : un clochard mendiant allemand Gunther ; une gardienne concierge Mme Larribau ; un médecin Morati tout à fait inouï entre les mains duquel on se demande si l’on aimerait tomber… En même temps qu’Angelo Rinaldi les décortique tous, chacun garde néanmoins une grande part d’interrogation. On ne sait jamais tout d’un être. Et l’auteur de s’expliquer sur ce volonté de conserver à chaque personnage une part de mystère que le lecteur pourra à sa guise imaginer.

L’intrigue ? Il ne se passe quasiment rien. On a l’impression de faire du sur place… et en même temps d’être entaînés dans un tourbillon de sensations, de souvenirs, d’odeurs, de rencontres… Un manège qui ferait du sur place ?

Quant à la fameuse Résidence des Etoiles, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, il faut attendre la page 127 du livre pour la voir mentionnée. Angelo Rinaldi la décrit comme une résidence pour vieilles personnes aisées...

Un thème semble filer tout au long des pages : celui de la jeunesse, et par conséquent de la fuite de la jeunesse. Il y a cette phrase (page 94) : la jeunesse, c’était peut-être avant tout une odeur et cette autre (page 98) : la jeunesse aussi avait un goût de miel et de sarrasin. Et les locataires de la Résidence des Etoiles, eux, sont vieux… Angelo Rinaldi s’explique sur ce thème éternel.


Angelo Rinaldi est élu à l’Académie française depuis le 21 juin 2001, au fauteuil de José Cabanis (20e fauteuil).













© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Commentaires