Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Haussmann, Georges Eugène, préfet-baron de la Seine

Par Nicolas Chaudun, auteur d’une biographie

« Haussmann c’est Paris ». Préfet de la Seine sous le Second Empire, le baron Haussmann métamorphosa la ville. Mais que sait-on de l’homme ? A l’occasion du bicentenaire de sa naissance, Nicolas Chaudun lui consacre une biographie. On y découvre un Haussmann travailleur, ambitieux, amoureux de l’ordre et dénué de sensibilité artistique. Se pose alors la question de sa responsabilité dans le remodelage parisien. Fut-il vraiment le grand homme visionnaire, instigateur du projet ? A écouter Nicolas Chaudun, il serait plutôt le parfait exécutant d’une marche engagée.


Bookmark and Share

- Né à Paris le 27 mars 1809, Georges Eugène est le fils de Nicolas Valentin Haussmann, protestant, commissaire des guerres et intendant militaire de Napoléon Ier et de Caroline Dentzel, fille d’un pasteur luthérien, aumônier militaire. Georges Eugène fait ses études au collège Henri-IV où il a pour condisciple le duc d’Orléans et Alfred de Musset. Il achève ses études secondaires au lycée Bourbon (aujourd’hui Condorcet) et s’inscrit alors à la faculté de droit de Paris ; il y obtiendra son doctorat en 1831.

L’ascension

- La révolution de Juillet et l’arrivée au pouvoir des Orléans facilitent ses débuts dans la carrière préfectorale. Il est successivement secrétaire général de la préfecture de la Vienne (21 mai 1831) puis sous[réfet d'Yssingeaux, le 15 juin 1832, du Lot-et-Garonne à Nérac le 9 octobre 1832, de l'Ariège le 19 février 1840 puis de la Gironde à Blaye jusqu’à la révolution de 1848. Contre toute attente, la révolution ne freine pas son avancement : il est nommé préfet du Var le 24 janvier 1849, puis de l'Yonne le 15 mai 1850. De passage à Paris, il se dit favorable au coup d’Etat du 2 décembre, ce qui lui vaudra la préfecture de Bordeaux.
Il s’y fait remarquer par l’accueil exceptionnel que la ville de Bordeaux réserve au prince[résident en 1852. Dès lors, Haussmann est pressenti par Napoléon III et Persigny pour occuper la préfecture de la Seine. Sa nomination est effective le 22 juin 1853. Il succède ainsi à Jean-Jacques Berger et à Rambuteau.

La transformation de Paris

A l’aube du Second Empire, Paris se présente à peu près sous le même aspect qu'au Moyen Âge : les rues y sont encore sombres, étroites et insalubres. Napoléon III, qui avait séjourné plusieurs années à Londres, avait pour objectif de faire de Paris une ville moderne. Il comptait pour cela s’entourer d’une commission chargée de mettre en forme son projet. Celle-ci est mise en place dès juin 1853. Six mois plus tard, en décembre 1853 elle achève son travail par un rapport précis, accompagné d’une huitaine de plans parfois visionnaires. L’œuvre est considérable. Cet acte, connu sous le nom de commission Siméon, a été occulté des chroniques parisiennes.

Notre invité Nicolas Chaudun est le premier à(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires