Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les Primitifs italiens - La collection du musée d’Altenbourg

Sienne - Florence : du XIIIe au XVe siècles, avec Nicolas Sainte-Fare Garnot

Redécouvrez les splendeurs de la pré-Renaissance italienne. Visite guidée de l’exposition par le conservateur du musée Jacquemart-André, Nicolas Sainte Fare Garnot qui en assure le commissariat. La collection d’Altenbourg est exceptionnelle : cette émission, réalisée par Krista Leuck, vous invite à découvrir l’Ecole de Sienne et celle de Florence, aux siècles des chefs d’œuvre.


Bookmark and Share

Après le succès en 2000 de l’exposition consacrée aux collections des Primitifs Italiens rassemblées par Nélie Jacquemart, le musée Jacquemart-André présente cette fois la collection d’Altenbourg
Les PRIMITIFS ITALIENS réunie par le baron allemand Bernard von LINDENAU au XIXe siècle.
Cet homme politique et diplomate fut élu en 1817 à l’Académie des sciences pour ses travaux d’astronomie.
Par ailleurs, il se distingue comme amateur d’art éclairé et ouvre en 1848, dans sa ville natale d’Altenbourg, au sud de Dresde, une vaste demeure de style classique afin d’y exposer ses collections d’œuvres d’art et de favoriser l’accès du plus grand nombre à la culture.




Il s’agit d’une collection d’œuvres exceptionnelles de la pré-Renaissance et de la première Renaissance italienne, l’une des plus importantes collections de Primitifs italiens hors d’Italie.

Nicolas Sainte Fare Garnot nous fait l’amitié de nous guider à travers les huit salles.
Le parcours suit la chronologie des œuvres réparties entre l’Ecole de Sienne et l’Ecole de Florence. Elles vont des années 1280 jusqu’au début du XVe siècle.

L’Ecole de Sienne

Fin du XIIIe et début du XIVe siècles :
Dès le début du XIIe siècle, l’autonomie communale acquise par la ville de Sienne et le développement d’une activité commerciale de caractère international favorisent l’essor d’une école artistique bien affirmée.

Voici les principaux artistes sur lesquels Nicolas Sainte Fare Garnot pose son regard :

Deodato di ORLANDO, La Vierge à l’Enfant trônant entre deux Archanges, vers 1290-1300, où on sent nettement l’influence byzantine.




Pietro LORENZETTI – Christ de Pitié, un chef d’œuvre de la peinture siennoise.




Une Histoire du Christ par une des grandes figures de cette période,
Guido da SIENA (1270-1310). Six panneaux sur bois provenant de plusieurs collections et rassemblés exceptionnellement pour cette exposition au musée Jacquemart-André.




Une(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires