Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Patrice Pellerin, la réconciliation de l’histoire et de la bande-dessinée.

Le scénariste-dessinateur s’entretient avec Christophe Dickès sur un "autre regard" historique

Scénariste et dessinateur de bande-dessinées, Patrice Pellerin a la particularité de ne pas prendre de liberté avec l’histoire. Soutenu par une large documentation et des recherches qui vont jusqu’à l’archéologie, son dessin est bien plus que le reflet d’une époque. Il en est souvent l’exacte représentation. Plus que tout autre historien qui travaillera d’abord sur des sources écrites, Patrice Pellerin possède un regard sur les formes et leur représentation dans l’espace et dans l’histoire. "L’image, dit-il, ne trompe pas". Cette "vérité" picturale rend son travail exceptionnel, à la fois pédagogique et profondément historique.


Bookmark and Share

Histoire et bande dessinée sont-elles incompatibles ? A priori, oui. Très souvent ou trop souvent, les clichés historiques tout droits hérités du XIXe siècle y font florès: procès des templiers, Église obscurantiste, massacre d’innocents, représentations hâtives… les exemples de raccourcis intellectuels fondés le plus souvent sur une méconnaissance totale des réalités de l’histoire sont multiples. Cela dit, il existe des exceptions et une de ces exceptions s’appelle Patrice Pellerin.

Élève du dessinateur Pierre Joubert qui le prit sous son aile, collaborateur du scénariste Jean-Michel Charlier, Patrice Pellerin nous offre depuis plusieurs années déjà des planches représentant le XVIIIe siècle, l’époque mais aussi et surtout son univers maritime, planches admirables, criantes de vérité et intelligemment construites. De Pellerin avec qui il travailla sur la fameuse série Barbe-Rouge, le scénariste entre autres de Buck Danny, Surcouf ou Mermoz Jean-Michel Charlier écrivait : « J’ai eu la chance de rencontrer Patrice Pellerin. Illustrateur jusqu’alors, il n’avait jamais abordé la bande dessinée ; la qualité exceptionnelle de ses dessins, son perfectionnisme et une conscience professionnelle lui faisait pousser le souci du détail exact jusqu’à la minutie (sans parler de sa gentillesse !) ». Pellerin a la particularité et la grande qualité de ne jamais se satisfaire de l'acquis. En progression constante, sans lassitude aucune, il n'hésite pas à modifier ses représentations au gré de ses découvertes qu'il fait en travaillant régulièrement sur une documentation riche sortie de sa bibliothèque mais aussi d'ailleurs. La grande série L'Epervier en est le résultat le plus abouti. Après un premier cycle de six tomes qui emmena le héros Yann de Kermeur du port de Brest aux forêts touffues et marécageuses de Guyane, l'auteur entame un nouveau cycle qui vient de débuter avec un premier tome intitulé La Mission. Entre les vents de Bretagne, les neiges de Québec et les ors de Versailles, les représentations sont(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires