Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Ecrivains français en Italie (2) : Paul Morand, de l’Académie française

Avec Giovanni Dotoli, de l’Université de Bari
C’est de l’Italie et de la relation que l’académicien Paul Morand entretenait avec ce pays, que parle dans cette émission notre invité Giovanni Dotoli, professeur de langue et de littérature française à l’université de Bari, qui a consacré un livre aux voyageurs français en Italie, intitulé Le Jardin d’Italie paru aux éditions Honoré Champion en 2008.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Hélène Renard
Référence : HAB516
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/hab516.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 26 juillet 2009

Né le 13 mars 1888, Paul Morand fut élu à l’Académie française le 24 octobre 1968, à l’âge de 80 ans, au fauteuil de Maurice Garçon. Il fut reçu sous la Coupole par Jacques Chastenet le 23 mars 1969. Mais cette élection ne fut pas si simple. Pourquoi ? Parce que Morand s’est trouvé au ministère des Affaires étrangères au moment de la défaite de 40. Avec le retour de Laval au gouvernement, il fut nommé à la présidence de la commission de censure cinématographique. En 1943, il accepte d’être ministre de France à Bucarest. Et en 1944, il est ambassadeur à Berne, ce qui lui valut d’être révoqué à la Libération. Il s’exila alors en Suisse et y poursuivit son œuvre. Il fallut attendre que le Conseil d’Etat cassât le décret de révocation de 1944 avant qu’il puisse réintégrer les Affaires étrangères en 1955.

Paul Morand (1888-1976)
Paul Morand (1888-1976)

Il s’était présenté une première fois à l’Académie française en 1936, sans succès. Il se présenta à nouveau en 1958 mais il fut confronté à l’hostilité des gaullistes. Et ce n’est qu’en 1968 que le général De Gaulle consentit à une nouvelle candidature. Il restera académicien huit ans avant de décéder en 1976.

Grand voyageur de par sa fonction, Paul Morand se rend pour la toute première fois en Italie la même année que Jean Cocteau en 1908. L’élément le plus important dans son amour incommensurable pour l’Italie est sans doute la Méditerranée. Il a très vite compris sa valeur comme civilisation au sein d’un système unitaire de par son patrimoine, sa langue, sa culture.

En savoir plus :

Paul Morand de l’Académie française



- Consultez Le Figaro Hors Série , "Venise secrète" consacré à Venise, sur le site : www.hors-serie.lefigaro.fr

Le Figaro Hors-série sur Venise
Le Figaro Hors-série sur Venise

A écouter aussi :

Cette émission fait partie d’une série consacrée aux écrivains français voyageurs en Italie.
- Ecrivains français en Italie (1) : Jean Cocteau, de l’Académie française

Vous pouvez aussi écouter l’émission réalisée sur le livre de Giovanni Dotoli Jardin d’Italie, voyageurs français à la découverte de l’art de vivre

À lire : Paul Morand l’européen (Les Actes du Colloque, septembre 2009), une publication de l’Ambassade de France en Roumanie et de l’Institut Français de Bucarest.

- Et aussi sur Canal Académie :
- Paul Morand et l’Argentine
- Milady, la jument de Paul Morand
- La riche bibliothèque de Paul Morand, de l’Académie française






© Canal Acadééémie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires