Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Jacques de Larosière : le rapport de supervision financière en Europe

avec Jacques de Larosière, de l’Académie des sciences morales et politiques

La Commission européenne a chargé Jacques de Larosière de réunir un groupe d’experts pour réfléchir à l’amélioration du système de régulation et de supervision financière en Europe. Ce rapport se trouve en harmonie avec les décisions du sommet du G20. Jacques de Larosière en présente ici les principales propositions novatrices.


Bookmark and Share

Cette émission a été enregistrée le lundi 6 avril 2009 au lendemain du sommet du G20 de Londres.

En octobre 2008, J.M. Barroso au nom de la Commission européenne charge Jacques de Larosière, ancien directeur du FMI, de la BERD et gouverneur honoraire de la banque de France, d'un rapport sur la régulation et la supervision des banques, des assurances, des marchés, au niveau européen. Pour ce faire, sont réunis autour de lui 7 autres experts financiers, le Polonais Balcerowicz, le Néerlandais Ruding, l'Italien Masera, l'Espagnol Pérez, le Suédois Nyberg, l'Allemand Issing et l'Anglais Mc Carthy. Leur mandat était "la supersivion bancaire" mais rapidement, ils l'ont élargi à la régulation (l'ensemble des règles qui protègent la stabilité financière) et à la supervision (la manière de vérifier l'application de ces règles). Ils ont d'emblée séparé ces deux notions "car les acteurs ne sont pas les mêmes, dit Jacques de Larosière, et les deux mots ne sont pas synonymes".
Ces experts ont travaillé vite, très vite, puisqu'ils ont eu moins de quatre mois pour remettre leurs conclusions : leur rapport a été rendu le 25 février 2009. Il a été ensuite étudié par les ministres des finances des 27 pays membres, approuvé par la Commission européenne et les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE, lors du Conseil européen des 19 et 20 mars 2009.

Il est divisé en quatre parties :
- l'examen des causes de la crise et du système actuel
- la réparation de la règlementation
- la réparation de la surveillance
- l'harmonisation des mesures préconisées dans l'ensemble global (l'articulation entre l'Europe et le reste du monde).

La régulation

Jacques de Larosière rappelle que si nous avons assisté, durant les 20 dernières années (années Reagan, Tatcher...) à un allègement de la régulation, celle-ci n'était tout de même pas inexistante. Le Comité de Bâle, notamment, a contribué à renforcer la régulation bancaire. Bâle I. depuis 1987. Et Bâle II maintenant. Mais le groupe des experts a examiné soigneusement les failles, les trous, les incitations dangereuses à prendre des risques, qui pouvaient(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires