Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Billet d’Asie : Malacca, nimbée de mystère, d’histoire et de nostalgie

Par Françoise Thibaut, correspondante de l’Institut

D’un voyage en Malaisie, Françoise Thibaut nous adresse un billet d’ambiance de cette ville moite à l’atmosphère étrange, surnommée "la Venise de l’est". Découvrez son histoire et ses richesses, ses légendes et ses splendeurs endormies.


Bookmark and Share

En 1935 Francis de Croisset, auteur prolifique et mondain, collaborateur de de Flers, ami de Massenet et de Reynaldo Hahn, publie La dame de Malacca, roman qui fit rêver nos grand mères : exotique et torride, il conte l’histoire d’Audrey, épouse d’un officier britannique en poste à Malacca, dans la lointaine Malaisie, se révoltant contre la rigidité et la sottise de la vie coloniale, s’enfuyant avec un prince malais… Ce livre, introuvable aujourd’hui, est un des rares en langue française, à décrire cette région, et la vie coloniale de la perfide Albion, faisant pendant au flamboyant « chaleur et poussière » de Ruth Prawer Jhabvala.
Malacca, située sur la côte ouest de la Malaisie, est un endroit très particulier, à l’atmosphère étrange, tout nimbée de mystère, de légendes, d’histoire et de nostalgie.

Malacca, reflète à elle seule, toute l’aventure coloniale des européens, de même que celle des chinois amenés là pour y travailler par des princes malais épris de splendeur et d’enrichissement. Le lieu est moite, glauque : une plaine basse, marécageuse, longtemps insalubre, à l’embouchure d’une rivière, permettant de remonter vers l’intérieur pour acheminer ou redescendre des marchandises ; une jungle exubérante, aux fleurs suaves, de petites collines rouges, et vertes, boisées, tertres permettant surveillance et protection, juste à l’embouchure du fameux détroit - qui porte son nom - faisant communiquer le Pacifique et le golfe du Bengale et la côte de l’Inde.

Les Européens se sont battus comme plâtre entre eux, pour avoir cette place commerciale et stratégique, et la ville historique, depuis que Macao a succombé à l’enfer des casinos et de la modernité bétonnée, est la seule au monde à présenter, comme sur un diaporama, toute l’étonnante aventure de ce lieu : Ce sont les Portugais, qui en 1511 se sont, après une brève résistance locale, les premiers installés, sur un promontoire, en retrait de la mer, le long de la rivière ; Barbosa surnomme Malacca « la Venise de l’est » et en 1521 le Duque de Albuquerque y construit une première forteresse, s’alliant avec le prince local qui contrôle le détroit et sa rive opposée : Acché, aujourd’hui en Indonésie.(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires