Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’histoire des femmes en Occident

Une interview de l’historienne Michelle Perrot

Michelle Perrot s’interroge depuis longtemps sur le silence dans lequel la société a tenu les femmes. Aujourd’hui, écrire l’histoire des femmes s’impose comme une évidence pour tout amateur d’histoire. Peut-on imaginer qu’en 1973, en France, on se demandait si les femmes avaient une histoire ? Où en est l’histoire des femmes 17 ans après la parution en 1991-1992 de L’histoire des femmes en Occident, à l’époque un événement éditorial, désormais un classique de l’historiographie française, en 5 volumes traduits en 16 langues : un travail que Michelle Perrot dirigea avec Georges Duby.


Bookmark and Share





Simone de Beauvoir, dans Le Deuxième sexe, écrivait « Toute l'histoire des femmes a été faite par les hommes ». Comment s'est donc inscrite la naissance de l'histoire des femmes dans le champ des sciences humaines?


Dans cet entretien, Michelle Perrot situe l'émergence de l'histoire des femmes au sein de l'historiographie française. Elle raconte l'aventure éditoriale de L'histoire des femmes en Occident qu'elle co-dirigea avec Georges Duby. Pionnière en ce domaine, elle évoque les avancées de ce qui est devenu maintenant une discipline historique ouverte sur le genre et fait part de ses préférences pour quelques unes des grandes figures féminines du passé.


Avant que les historiens ne s'emparent du sujet des femmes dans l'histoire, la littérature s'était déjà faite l'écho de leur destin. De l'antiquité à l'époque moderne, peu de femmes avaient eu l'occasion d'écrire en femme indépendante, créatrice et pensante. Marie Le Jars de Gourmay avait signé en 1622, L'Égalité des hommes et des femmes, livre qu'elle avait présenté à la reine Anne d'Autriche, l'épouse de Louis XIII. Peu d'hommes avaient prôné une audacieuse égalité des sexes, à l'instar de John Stuart Mill, le célèbre philosophe et économiste, féministe convaincu comme en témoigne son ouvrage, L'Asservissement des femmes, publié en 1869. Les conquêtes civiques, politiques et sociales des femmes à partir de la Révolution française les éloignèrent progressivement de tout ce qui relevait de l'ordre du privé pour investir de plus en plus, la sphère du publique et de la république au fil du temps. Le XX e siècle marque leur entrée définitive dans le monde du travail, si bien qu'aujourd'hui pratiquement aucun métier n'échappe aux femmes. La conquête de la libre disposition de leur corps, l'accès à la contraception, la libération sexuelle, le combat pour le droit à l'avortement, ont été les grandes causes des mouvements féministes des années soixante-dix. Aujourd'hui, des inégalités entre hommes et femmes demeurent dans le choix des études, dans le déroulement des carrières professionnelles...Quels regards les historiens portent sur ces avancées démocratiques? Mais surtout, à partir de quand se sont-ils(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires