Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La présence culturelle française à Singapour

Un billet d’Asie de Françoise Thibaut, correspondant de l’Institut

La colonie française de Singapour n’est pas négligeable : environ 4500 expats (comme on dit), avec ses manifestations, son petit journal, l’Alliance française… Bien sûr, cela n’a rien à voir avec les puissants groupes britanniques et nord-américains, mais pour discrète qu’elle soit, la présence culturelle française est de grande qualité. Françoise Thibaut en témoigne ici.


Bookmark and Share

L’image française est discrète, un peu terne malgré nos célèbres « brands » (marques) connues du monde entier : Dior, Cartier, Vuitton, Chanel, et tous les autres : la plupart des clients ignorent le lien entre la France et leurs achats. La cuisine française est également très présente, la boulangerie, avec nos feuilletés et nos « baguettes » ; les deux restaurants les plus chics (et les plus chers) de Singapour, Les Amis et le Saint-Pierre ont des chefs français mais ils ne s’adressent, hélas, qu’à une clientèle très européanisée, prête à payer 100 dollars dans une ville où on peut faire un merveilleux gueuleton chinois pour 8 dollars ! Si la librairie Borders a peu de livres en français, l’immense Kinokuniya a un très beau département français, avec moult traductions de l’anglais et du chinois, et nombre de livres pour enfants, car les écoles françaises, de tous niveaux, sont nombreuses et très appréciées. Les familles singapouriennes les plus « branchées » envoient souvent leurs enfants dans des établissements français. L’Alliance française, à la station de métro Newton, dans un joli immeuble moderne s’affaire aussi dans différents domaines, dispensant leçons et conseils de découverte ; et aussi des films français : pour Nöel 2008, « Tanguy » et « Joyeux Noël » ont été choisis.




Les singapouriens adorent la musique, aiment Ravel à la folie : pas seulement le Bolero, mais aussi Daphnis et Chloé, la Pavane, et le concerto pour la main gauche. A l’automne 2008, notre prestigieux chef Casadesus est venu diriger l’Orchestre Symphonique de Singapour (OSS), sans doute le meilleur de toute la zone Pacifique, pour la commémoration de son cinquantenaire ainsi que le violoniste Capuçon.

En mars 2009, deux évènements majeurs rappelleront la France à l’attention de Singapour :
- d’abord, le 10 mars, la Cinémathèque du National Muséum projettera Le Bonheur d’Agnès Varda afin de lui rendre hommage pour ses 80 ans et la sortie en salles(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires