Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Luxe et civilisations avec Jean Castarède

Le luxe, de Sumer à aujourd’hui

Luxe : Raffinement qui procède du faste et du confort dans les manières de vivre, nous apprend le dictionnaire de l’Académie française. De Sumer en 3500 av. J.-C, aux « BRIC » (Brésil, Russie, Inde, Chine), Jean Castarède nous livre la manifestation du luxe à travers les civilisations du monde. Un ouvrage préfacé par Jean-Marie Rouart, de l’Académie française.


Bookmark and Share

Comme l’écrit Jean-Marie Rouart dans la préface de Luxe et civilisations : « Si le luxe a toujours existé, chaque société le traduit avec originalité, avec son style qui la définit. Il répond à l’aspiration la plus profonde ».

Jean Castarède développe dans son ouvrage les idées suivantes : tout d’abord, le luxe précède l’utile.
Il est aussi humain. L’auteur emprunte la citation suivante à Claude Lévi-Strauss : « L’art du cuisinier et celui du couturier sont frères. L’un transforme le cru en cuit, l’autre le nu en vêtu, deux ruptures décisives qui ont séparé l’humanité de l’animalité, en se penchant sur les livres de recettes et les catalogues de mode, l’anthropologue apprend pareillement à connaître les mille et une façons dont s’est fait par le monde le passage de l’état de nature à l’état de société, et que les créations des maîtres de ces arts continuent à illustrer ».
Le luxe est nécessaire. Facteur de civilisation il participe à l’innovation et à l’accroissement des échanges Il consolide également par des signes extérieurs, le pouvoir et le rayonnement d’une société.
Enfin le luxe est éternel, à l’image du faste de Louis XIV, d’Auguste à Rome, de Périclès en Grèce, des Pharaons d’Egypte ou encore du faste de Louis XIV.

Du côté du croissant fertile, c’est à Sumer en -3500 av. J.-C qu'on le rencontre en Mésopotamie.
On y voit apparaître les premières parures, les premiers accessoires de vêtements. Le désir de s’embellir a précédé l’acte de se vêtir.
Le commerce y est prospère grâce au commerce portuaire du Tigre et de l’Euphrate. Avec l’enrichissement des marchands, l’écriture, les jardins, les monuments (terrasses et murs rehaussés d’or, d’argent et de pierres précieuses)… le luxe devient omniprésent.
Grâce à leurs rois, les Sumériens sont les premiers à faire du mécénat étatique ou privé l’un des ressorts de leur gouvernement.

Le luxe est associé à la rareté, à la beauté, mais aussi à la sensualité : les costumes et la perfection des étoffes, les bijoux, les parfums, sont autant d’apparats qui participent à la séduction.


Les Assyriens, qui dominèrent le(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires