Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

BD : Un indien nommé Oumpah-Pah

par le bibliologue Bertrand Galimard Flavigny

Bertrand Galimard Flavigny nous raconte comment l’indien Oumpah-Pah est l’ancêtre du personnage emblématique de BD : Astérix. Découvrez dans cette émission comment les deux auteurs à succès : René Goscinny et Albert Uderzo ont créé une révolution culturelle.


Bookmark and Share

Comme tous les enfants qui allaient à l’école, à une certaine époque, antérieure à une certaine révolution dite intellectuelle, René Goscinny et Albert Uderzo apprirent que : « chaque tribu gauloise était principalement composée d’un chef, d’un barde et d’un druide, et ces derniers possédaient à eux seuls la science infuse ». Cherchant « une nouvelle idée originale de conception bien française et qui pourrait intéresser les jeunes lecteurs français », raconte dans ses mémoires Albert Uderzo, les deux compères songèrent aux Gaulois, non encore utilisés dans la bande dessinée et imaginèrent que lors de l’occupation de ce qui deviendra notre pays par les légions de Jules César, un village, un seul résista.

Astérix était né et nul ne pouvait alors imaginer le formidable succès qui en allait découler. Si le nom de ce petit personnage qui a atteint une célébrité sans pareille, est né du rapprochement avec l’astérisque, la petite étoile typographique, son choix a été également fondé sur le fait qu’il commençait par la première lettre de l’alphabet. Goscinny était ainsi « certain que le personnage sera cité et sera parmi les premiers dans les encyclopédies de BD qui commencent à naître », confie Uderzo.

Lorsque l’on demandait aux auteurs s’ils pouvaient expliquer le succès d’Astérix, ils étaient bien en peine de répondre. La série sur l’indien Oumpah-Pah, née quasiment en même temps, n’a jamais atteint les mêmes chiffres. Et pourtant, ce dévoreur de pemmican accompagné de son « frère » Hubert de la Pâte Feuilletée est autant sympathique, sinon plus attachant.



L’indien Oumpah-Pah fut le premier personnage commun de Goscinny et Uderzo. « Ma rencontre avec Goscinny (1951) a été primordiale et décisive pour moi. C’était un génie de l’humour, le mot n’est pas trop fort. Il l’a prouvé tout au long de sa carrière, il le prouve encore aujourd’hui avec tout ce qu’il a laissé derrière lui. Il a régénéré et bouleversé toute la mièvrerie qui sévissait dans la bande dessinée dite humoristique », confie, aujourd’hui Albert Uderzo. L’ébauche Oumpah-Pah, sur six pages, mettait en scène ce personnage vivant(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires