Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La fondation de l’Ordre des Hospitaliers (Ordre de Malte)

avec Bertrand Galimard-Flavigny

Spécialiste des ordres de chevalerie, Bertrand Galimard Flavigny revient sur l’histoire militaire et religieuse des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem qui s’installent en 1530 sur l’Île de Malte.


Bookmark and Share

Spécialiste des ordres de chevalerie, Bertrand Galimard Flavigny est l'auteur de l'ouvrage Histoire de l'ordre de Malte.

Consacré comme ordre religieux par une bulle du pape Pascal II en 1113, l'ordre de Malte, d'abord appelé Hospitalier, était voué aux soins donnés aux malades.À ses vœux, il ajoutait une fonction militaire afin de protéger la Terre sainte.

A la fin des croisades, sans emploi, l'Ordre offrit ses services aux grands empires contre les incursions barbaresques et devint une institution très puissante et riche. Au XVIe siècle, les chevaliers doivent céder l'île de Rhodes après la bataille de Lépante et trouvent refuge sur l'île de Malte, qui est alors le verrou de la Méditerranée. Ils y resteront jusqu'en 1798, date où ils furent chassés par Bonaparte. L'île est alors un véritable joyau de l'art baroque. L'Ordre entame une longue traversée du désert qui finalement lui sera bénéfique: il se replie sur lui-même et retrouve sa vocation originelle.

Son savoir-faire médical et une science de la santé, héritée de ses contacts avec les Maures pendant les croisades en font d'excellents praticiens et désormais des médecins du monde.

Pour en savoir plus :

. Bertrand Galimard-Flavigny
. B. Galimard-Flavigny, Histoire de l'Ordre de Malte, Ed. Perrin, 2006.

- Ordre de Malte


Sur Kronobase, retrouvez les grandes dates de Malte
(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires