Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Lucien Jerphagnon : « Quelle veine de connaître Veyne ! »

Le philosophe Lucien Jerphagnon parle de l’historien Paul Veyne

Quand un philosophe atypique, élève de Jankélévitch et amateur de Plotin, rencontre un historien de l’Antiquité qui se demande si les Grecs ont cru à leurs mythes, cela donne une correspondance de plus de vingt ans, dont on voudrait être petite souris pour en dévorer la prose. Lucien Jerphagnon évoque son dialogue avec Paul Veyne.


Bookmark and Share

Le philosophe Lucien Jerphagnon, auteur de moult livres sur l’Antiquité (Histoire de la Rome Antique, Les Divins Césars, Les Dieux et les Mots), nous parle de sa correspondance (qui a duré 23 ans !) avec l'archéologue et historien Paul Veyne.

Le dernier livre de Lucien Jerphagnon est un livre sonore (il contient un CD) avec les enregistrements des témoignages de Paul Veyne, le tout publié dans la collection « La Voix au Chapitre », chez Textuel (en collaboration avec l’Ina). Clémentine Deroudille, heureuse élue adoptée par ces deux messieurs, conduit l’entretien avec un Lucien Jerphagnon au meilleur de sa forme, et qui poursuit ce regard rétrospectif sur sa propre vie, son œuvre et son amitié à travers le temps et l’espace, avec l’autre « génie drolatique de l’Antiquité », Paul Veyne.



Ces messieurs ont un sens de l’humour bien peu partagé par les éminents spécialistes de ces temps jamais révolus. Lucien Jerphagnon a jadis décortiqué et commenté, dans un numéro spécial de la très sérieuse revue Lire, les expressions latines des… albums Astérix, d'Uderzo et de Goscinny ! Il vient aussi de publier Laudator Temporis Actis chez Tallandier, sous-titré « C’était mieux avant » où, de son propre aveu, ce jeune homme, né en 1921, relit Trente siècles de ronchonnements.

Mais il a aussi orchestré la traduction et la parution de trois livres de La Pléiade consacrés à sa passion, saint Augustin (sur lequel il a en outre publié Augustin et la Sagesse, ou Saint Augustin, le pédagogue de Dieu).


Quant à Paul Veyne, son cadet puisque né en 1930, il étudie non seulement L’Empire gréco-romain (Seuil) – où il dit combien il est absurde de séparer la Grèce de Rome et qui représente, selon lui, « la première mondialisation, qui constitue les assises de l’Europe actuelle » -, mais aussi les(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires