Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Napoléon et les Juifs : 200 ans d’ambiguïté et d’ambivalence

Dans la Revue des Deux Mondes - décembre 2008

Deux cents ans d’études et de recherche n’ont pas réussi à apaiser le legs de Napoléon dans la mémoire européenne. Pourquoi ? En s’appuyant sur l’exemple de « Napoléon et les Juifs », l’Américain Steven Englund, invité par Canal Académie, démontre que cela est lié à l’impossibilité de l’historien de vivre dans la « capacité négative », c’est-à-dire d’accepter l’incertitude.


Bookmark and Share

En s’intéressant à la problématique de « Napoléon et les Juifs », Steven Englund fait apparaître l’ambivalence et l’ambiguïté auxquelles l’historien est confronté. Que veut-il dire par ces deux mots ? Par « ambiguïté », Steven Englund entend le « contraire de la clarté, l’obscurité ». Par « ambivalence », il comprend « l’entretien d’émotions, d’idées et de souhaits contradictoires envers un objet ou une situation ».
De nombreuses années durant, il y eut peu d’ambivalence ou d’ambiguïté chez les spécialistes autour du thème de Napoléon et les Juifs, car ils ne s’y étaient pas intéressés. Il ne s’agissait pas alors d’une problématique majeure. Or, depuis quelques années, les historiens se sont penchés sur cette question sans tomber d’accord. Leurs divisions ne sont-elles pas un bon reflet de l’ambivalence et de l’ambiguïté ?

SOMMAIRE du numéro de décembre 2008 :

ÉTUDES ET RÉFLEXIONS

- FRÉDÉRIC VERGER, Happy End
- ANNICK STETA, Premières leçons d’une crise annoncée
- PIERRE MARANDA, Entretien - Un petit tour chez les Lau
- PIERRE PRIER, Au cœur du vaudou
- PHILIPPE DE SAINT ROBERT, De Gaulle et la foi chrétienne
- STEVEN ENGLUND, Napoléon et les juifs : deux cents ans d’ambiguïté et d’ambivalence
- THOMAS BRONNEC, À la recherche de Thuy
- MARIN DE VIRY, Houellebecq, BHL. De la générosité du snobisme

JOURNAL LITTÉRAIRE

- MICHEL CRÉPU, Céline, Johnson, Julliard, Todd, Jamet...


LA PLACE DU MONSTRE

- MICHEL CRÉPU, Où est-il ?
- THIERRY GALIBERT, La haine de l’individu
- PIERRE ANCET, La perception du corps monstrueux
- ÉRIC COULON, La vie-qui-se-montre
- JEAN-YVES BORIAUD, Sénèque : des monstres grecs dans le théâtre des Romains
- AGATHE ATKINS, Observations au sujet de l’exposition Bodies
- DAVID WAHL, L’évangile du monstre
- ÉDITH DE LA HÉRONNIÈRE, La terre horrifiante



-(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires