Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Emile Durkheim et les philosophes de son temps

par Bertrand Saint-Sernin, de l’Académie des sciences morales et politiques

A l’occasion du 150 ème anniversaire de l’un des plus grands sociologues français, Emile Durkheim, l’Académie des sciences morales et politiques a tenu un colloque à l’Institut de France, les 4 et 5 novembre 2008. Ecoutez ici le philosophe Bertrand Saint-Sernin qui s’attache à saisir le « métaphysicien » qui se cache derrière la figure du fondateur de la sociologie française, Émile Durkheim. Il le situe dans la philosophie de son temps.


Bookmark and Share

Le philosophe Saint-Sernin tente de comprendre les bouleversements qu’a connus la philosophie à la fin du XIXème siècle à partir de l’émergence de toutes les sciences humaines et sociales. Il décèle ainsi l’originalité de Durkheim qui place son analyse au cœur de sa nouvelle science des religions. La science selon ce dernier « doit prêter main forte à la philosophie », en sorte qu’il n’y a pas de « dissociation » entre les deux. Mais pour y réussir, il s’avère nécessaire pour le sociologue de travailler collectivement.

Comment édifier une science du social ? Comment fonder une morale sans transcendance ? Telles sont les questions modernes qui préoccupent Durkheim. Mais d’un point de vue méthodologique Durkheim selon Saint-Sernin s’en remettrai à la lecture de Platon... En effet, la réalité « doit être découpée » comme le ferait un bon boucher.





Puis dans une deuxième partie, Bertrand Saint-Sernin s'interroge : Quelle fut la participation de Durkheim à la philosophie de son temps ?
Durkheim en parle très peu, il évoque rarement ses contemporains philosophes. Cependant, il conseille aux écrivains de lire les philosophes afin de déceler les idéologies qu'ils véhiculent.
Par ailleurs Durkheim a présidé le jury de l'agrégation de philosophie de 1895 et a fait partie de nombreux jurys de thèses. Il a même donné deux conférences à la Société française de Philosophie, participé au congrès de Bologne en avril 1911 avec Bergson et rendu compte de sa conférence.

Enfin, dans une troisième partie, Bertrand Saint Sernin évoque plusieurs philosophes qui ont donné leur témoignage sur Durkheim : Gilson (qui fut son élève) dans Le Philosophe et la philosophie ; Bergson dans Les deux sources, Blondel, Lévy-Brühl et même l'historien des religions Loisy. Bertrand Saint-Sernin détaille donc la manière dont chacun d'eux a évoqué Durkheim, en positif ou en négatif.

Ecoutez aussi sur Canal Académie :

- par Michel Albert
- par Bernard Valade(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires