Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Jérôme Bonaparte, roi de Westphalie

Par Jacques-Olivier Boudon, professeur d’Histoire de la Révolution et du Premier Empire à l’université de Paris-Sorbonne

Depuis le 10 octobre et jusqu’au 8 janvier 2009, le château de Fontainebleau présente une exposition dédiée à Jérôme Napoléon, roi de Westphalie. Jusqu’à présent, ce dernier frère de Napoléon Ier était avant tout connu pour ses frasques, son goût immodéré pour l’argent et les femmes. Il s’agit d’une vision limitée. Dans sa biographie du roi Jérôme, Jacques-Olivier Boudon révèle une personnalité complexe, placée au cœur du dispositif napoléonien.


Bookmark and Share

Des années mouvementées

Né le 15 novembre 1784 à Ajaccio, le plus jeune frère de Napoléon a à peine plus de trois mois lorsque son père meurt. Son enfance se déroule donc dans un entourage féminin, formé de sa mère, ses sœurs et sa grand-mère maternelle. Il a neuf ans lorsque la famille Bonaparte est obligée de quitter la Corse pour s’installer à Toulon. La France est en pleine Révolution. L’agitation du pays conjuguée à la précarité de la famille Bonaparte ont des conséquences directes sur l’éducation de Jérôme. Aussi Napoléon décide-t-il de reprendre en main son frère. Il l’envoie d’abord au collège irlandais de M. Mac Dermott, puis chez les oratoriens du collège de Juilly, avant d’orienter sa carrière militaire vers la Marine.
Sa première grande expédition le conduit aux Antilles. Sur la route du retour, en 1803, il abandonne son navire pour faire un détour par les États-Unis. Là-bas, il rencontre Elizabeth Patterson, fille d'un riche négociant de Baltimore, et l'épouse le 24 décembre sans demander l'autorisation à sa mère Létizia (en effet, le nouveau Code civil exige l'autorisation des parents pour toute union de mineurs de moins de vingt ans) et surtout à son frère Napoléon. Celui-ci désapprouve aussitôt cette union qui n'entre pas dans ses desseins politiques.
En 1804, Jérôme décide pourtant de rentrer en France en compagnie de son épouse enceinte. Interdite de débarquer, elle erre d’abord à Lisbonne puis à Amsterdam, pour finalement accoucher en Angleterre d’un fils.
De son côté, Jérôme avait préféré se réconcilier, le 6 mai 1805, avec son frère, devenu empereur des Français. Cette réconciliation est récompensée le 16 août 1807 : Napoléon lui confie le royaume de Westphalie. Cette couronne s’accompagne d’une nouvelle union pour Jérôme.

Jérôme, roi de Westphalie

Dans le cadre de sa politique d'alliances, Napoléon Ier fait annuler le mariage de Jérôme avec Elizabeth Patterson pour le marier, le 22 août 1807, à la princesse Catherine de Wurtemberg, fille de l'électeur et duc Frédéric de Wurtemberg, devenu roi de ce territoire en décembre 1805 par « décision » de Napoléon. Frédéric de Wurtemberg est aussi le cousin du roi de Prusse et l'oncle du tsar. Jérôme et Catherine font leur entrée à Cassel, capitale de leur royaume, le 8 décembre. Jérôme(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires