Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

De Miró à Warhol : la collection Berardo au musée du Luxembourg

Entretien avec le commissaire de l’exposition André Cariou, directeur du musée des beaux-arts de Quimper

André Cariou, conservateur en chef du patrimoine nous présente la Collection Berardo, à l’exposition "De Miró à Warhol" ; une anthologie des courants de l’art moderne entre 1909 à 1984, témoignant de la métamorphose fulgurante, qui a radicalement rompu avec les traditions.


Bookmark and Share

La collection Berardo est riche de 900 œuvres d'artistes célèbres ou anonymes. Quelque 75 d'entre elles, tableaux et sculptures, sont exposées au Musée du Luxembourg.
André Cariou nous révèle les liens profonds qui existent entre les différents mouvements de peinture. Des modes d'expression aussi différents que Picasso, les surréalistes, l’art abstrait ou, plus contemporains, le pop art, la figuration libre et le « Bad Painting ».

On imagine aisément qu'il n'a pas été simple d'opérer une sélection parmi tant de courants, de tendances et leurs représentants artistiques.

André Cariou nous introduit dans le cœur même de la collection et de son créateur, José Berardo. Ce fils de paysan portugais a fait fortune en Afrique du Sud pour devenir un homme d'affaires milliardaire. Il n'a pourtant constitué sa collection que très récemment, à partir des années 1990. Il s’y est investi avec une formidable énergie et un goût d’une sûreté étonnante pour un autodidacte.

L’exposition s’articule autour de cinq sections illustrant les mouvements artistiques majeurs : le Surréalisme, l’Abstraction de 1910 à l’immédiat après-guerre, le Nouveau Réalisme, le Pop Art et les différentes recherches plastiques post-1945.

L'exposition s'ouvre sur une notion chère au collectionneur Berardo, une « confrontation » entre des œuvres très diverses, un éclectisme surtout inspiré par les coups de cœur du collectionneur et qui situe l’esprit de cette collection.

Ici sont « confrontés » un Paysage de Nicolas de STAEL et un Paysage d’Amadeo de SOUZA-CARDOSO, le plus grand peintre portugais du début du siècle ; une Tête de femme de PICASSO et une Tête de Jackson POLLOCK ; un Saut dans l’espace de Karel APPEL ; un Nu assis à la chaise verte de Francis GRUBER qui voisine avec un Nu debout d’Eugène LEROY ; et La Mante, grande de Germaine RICHIER ; un Portrait de femme en robe bleue de BALTHUS.(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires