Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Qui furent vraiment les Vikings ?

Les Vikings : histoire, mythes, dictionnaire, avec Régis Boyer, professeur émérite de langues et littérature scandinaves à la Sorbonne

Les Vikings, dont l’Occident chrétien a connu les incursions à partir du VIIIe siècle, héritèrent d’une réputation de barbares païens d’une cruauté inouïe. Qui furent vraiment les Vikings ? Des pillards, des commerçants, des mercenaires ? Régis Boyer, professeur émérite de langues et littérature scandinaves à l’université de Paris IV-Sorbonne, démêle le faux du vrai, le mythe de la réalité, et propose une lecture plus nuancée de la société scandinave.


Bookmark and Share








Comment et quand s'est construit le mythe du féroce viking, du pillard sanguinaire buvant le sang de ses victimes dans leurs crânes ? Pourquoi ont-ils laissé l'image de brutes épaisses ?
Vous supposez que le mythe viking est un apanage français ? Régis Boyer vous apprend que les Anglais ont élaboré des mythes semblables. Vous imaginiez les Vikings comme des hommes blonds aux yeux bleus, coiffés de casque à cornes, debout à la proue de leurs drakkars ? Vous faites erreur ! Ils ne sont pas plus blonds qu'ailleurs, aucun casque viking n'a porté de cornes et le mot « drakkar » est une invention d'un journaliste français du XIXe siècle.

Le scandinaviste Régis Boyer, qui a travaillé durant près de 40 ans sur les sociétés du Nord, précise dans cet ouvrage, l'histoire des Vikings, dont les incursions se sont déroulées de l'an 800 à 1050. Le phénomène viking a disparu au moment de la christianisation de la Scandinavie. À partir du XIe siècle, l'émergence de pouvoirs royaux, la montée de l'Église et la création de villes en Scandinavie, ont contribué à sa disparition.

Qui sont les Vikings?

Les Vikings étaient des commerçants, parfaitement renseignés par leurs agents et des informateurs. Au cours des combats, ils se repliaient facilement sachant qu'ils n'étaient pas en mesure d'affronter un ennemi trop puissant. Si les moines chroniqueurs ont laissé parler leur épouvante devant les pillages et les attaques de sanctuaires par les Vikings, les sources arabes décrivent autrement ces marchands qui empruntaient les grands fleuves russes, sans développer l'image de pillards sanguinaires.
Les Vikings furent des navigateurs suédois, danois, norvégiens qui ont développé trois grandes routes commerciales : celle du nord , celle de l'ouest et celle de l'est. Fourrures, peaux, métaux, ambre, miel, stéatite, sel, vin, blé, laine, argent, fer, or, cire, ivoire de morse, bois de construction, armes, tissu mais aussi esclaves, sont les produits échangés par les Vikings sur les itinéraires maritimes et terrestres qu'ils maîtrisaient, allant de Samarkand à la mer Caspienne, en passant par Jérusalem, Bagdad, Constantinople, le détroit de Gibraltar, la Galice, les côtes d'Aquitaine et de Bretagne, l'Angleterre, l'Irlande, la Scandinavie, le Groënland... sur 250 ans.
Sans leurs fameux bateaux, les Vikings n'auraient pu développer ces routes commerciales sur une(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires