Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Michel Déon nous conte Dali : écrits et fous rires !

Au plaisir d’insolence, l’émission littéraire proposée par Elizabeth Antébi

Une rencontre Salvador Dali - Michel Déon ? L’eau et le feu, la dérision et le sérieux, les Poneys sauvages et les Montres molles ? Ou bien plus que ça ? La rencontre a lieu en 1951 à l’hôtel San Regis, à New York. Et en 1979, à l’Académie des beaux-arts. Michel Déon fait partager ces souvenirs aux auditeurs de Canal Académie.


Bookmark and Share

Michel Déon, qui raconte cette rencontre avec Dali dans Pages françaises (Gallimard), est outré de voir les journalistes tourner en dérision les provocations de ce grand peintre, dont les « canulars surréalistes » sont désormais démodés. À partir de là, Michel Déon prend sous sa protection celui dont il découvre les talents d’écrivain, grâce aux éditions de la Table ronde : il adapte, insuffle un style à La vie secrète de Salvador Dali. Dès qu’il peut, il prend la voiture pour passer un moment d’amitié, d’admiration et de fous rires dans la propriété de Dali à Port Lligat : disque de pets, dîner aux petites langoustes, tandis que Gala part chasser au lamparo, découverte de la recette de l’Hermès aux petits pois…
On découvre un Dali qui est un grand timide, et un Hussard qui s’esclaffe à des plaisanteries de potache, non sans admirer de toutes ses forces cet artiste qui est aussi un « véritable écrivain, avec un vocabulaire surprenant, des images magnifiques, un humour froid proprement espagnol ». Même si son écriture est « entachée d’accent catalan ».




En 1979, Dali est reçu à l’Académie des beaux-arts, comme membre associé étranger…
Laissez-vous surprendre à l’écoute de ce témoignage de Michel Déon sur son ami, qu’il était venu épauler !

Vous découvrirez le complément dans un livre beau et original, qu’a dirigé, pour les éditions de la Table ronde, la fille de l’écrivain, Alice Déon, avec des documents originaux de la collection de son père. Il s’intitule L’Esputnic du Paubre, adaptation par un autre écrivain, Jean-Baptiste Gendarme, d’un manuscrit de Dali, dont l’éditeur a deux fois perdu l’adaptation déonesque ! La part des photos, de la graphie est essentielle et restitue un dialogue d’une verve et d’une sève qui baignent dans l’insolence à multiples niveaux.

Et dans le rire et la tendresse à chaque page.

En savoir plus :

- Salvador Dali, membre associé étranger à(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires