Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Histoire de l’Académie nationale de médecine

avec Jacques-Louis Binet, secrétaire perpétuel de l’Académie nationale de médecine jusqu’à fin 2010.

Créée sous Louis XVIII en 1820, il faut attendre 1902 pour que l’Académie nationale de médecine soit officiellement installée rue Bonaparte à Paris. Cette Académie « a pour mission de faire progresser l’art de guérir et de conseiller le gouvernement », selon les textes officiels. Est-ce toujours le cas ? Réponses en compagnie du Secrétaire perpétuel Jacques-Louis Binet.


Bookmark and Share


Si l’Académie nationale de médecine n’appartient pas à l’Institut de France c’est tout simplement parce qu’elle fut fondée après, en 1820, sous Louis XVIII. A ses débuts, elle regroupait non seulement les chirurgiens et les médecins, mais aussi les vétérinaires, les biologistes et les hommes d’Etat qui s’occupaient de la santé.

Forte de 130 académiciens et de 130 correspondants, on fut tenté plusieurs fois de rallier l’Académie nationale de médecine à l’Institut, sous forme de section de l’Académie des sciences. Hélas sans succès. Cependant, l’Académie nationale de médecine et l’Académie des sciences conservent des liens étroits, avec un comité de travail commun et des séances collectives.
L’Académie nationale de médecine fut un haut lieu scientifique au XIXe siècle. C’est là en effet que Pasteur dût convaincre les chirurgiens de stériliser leurs outils pour éviter les infections microbiennes, préfigurant ainsi la naissance d’une nouvelle discipline : la microbiologie. C’est au même endroit que le professeur Velpeau (aujourd’hui essentiellement connu pour les bandes) fit un éloge de l’anesthésie par l’éther, après avoir combattu cette méthode, trouvant celle-ci trop dangereuse.


Aujourd’hui le rôle de l’Académie nationale de médecine a bien changé, ayant une fonction uniquement consultative. Le pouvoir décisionnel revient désormais au Conseil de l’Ordre des médecins, à la Haute autorité de santé ainsi qu’aux nombreuses agences sous la tutelle du ministre de la Santé. Indépendante de l’État, l’Académie nationale l’est aussi sur un plan budgétaire, une grande partie des fonds provenant de dons de veuves d’académiciens.


L’Académie nationale de médecine erra quelques années dans un hôtel particulier rue de Poitiers, puis dans une église à l’angle de la rue des Saints-Pères et de la rue Saint-Germain des Prés, avant la construction d’un hôtel en 1902 rue Bonaparte.
Œuvre de Justin Rochet, l’extérieur comme l’intérieur est de style 1900, le fer forgé(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 23€, soit moins de 2€ par mois. abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires