Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Yann Arthus-Bertrand, engagé et voyageur, membre de l’Académie des beaux-arts

Rencontre dans son agence Altitude

Le photographe Yann Arthus-Bertrand a été élu membre de l’Académie des beaux-arts le 31 mai 2006. Dans cette interview réalisée quelques jours avant son installation sous la Coupole, le 15 octobre 2008, il évoque son parcours, les projets de son association GoodPlanet au service de la défense de l’environnement et l’Académie des Beaux-arts qui l’accueille.


Bookmark and Share

Cette émission a été enregistrée à l'automne 2008.

A l'âge de trente ans, Yann Arthus Bertrand décide de devenir photographe en observant les lions du Kenya. La photographie animalière restera une de ses passions tout en laissant place à l'exploration de sujets aussi divers que la couverture d'événements sportifs (le Paris-Dakar, le Tour de France ou le tournoi de Rolland-Garros) ou l'exploration sociologique des Français à travers ses photographies des bestiaux présentés au salon de l'Agriculture. La liste serait longue des ouvrages qu'il a consacrés aux animaux, comme celle des pays sur lesquels il a posé son œil de photographe. Ce reporter[hotographe qui a obtenu la reconnaissance des spécialistes et des amateurs se définit comme un naturaliste. Il poursuit un travail d'inventaire des espèces animales domestiques et d'élevage, qu'il photographie en studio ou en plein air. Il est l'un des premiers, dans les années 1990, à traiter ses sujets avec un fond uni en soignant les éclairages et les poses comme s'il s'agissait de photographies de mode. L'humour, la dignité, l'indépendance, la personnalité de ses sujets sont mises en valeur. Loin du portrait équestre habituel, par exemple, pour les chevaux d'Eurasie, d'Orient ou d'Europe, il a su capter la beauté de l'animal et du cavalier. Toujours équipé de la même bâche, il a installé son studio en plein air, dans des paysages grandioses comme en Mongolie où il a photographié les nomades et leurs chevaux après un Naadam, une fête et une course traditionnelle où les enfants mesurent leurs talents. Pour tous ses sujets, Yann Arthus-Bertrand a parcouru le monde et travaillé plusieurs années sur ses séries pour ne retenir que les photographies qui lui tiennent le plus à cœur. La démarche est d'abord artistique et ne cherche pas l'exhaustivité. Ses photographies approchent les liens profonds de l'homme et de l'animal, unis en un sort commun.



Dans un registre différent, parcourant le monde, Yann Arthus-Bertrand a tiré des pistes d'atterrissage la série Tarmacs, en 2007. Entre les vols, durant un cours laps de temps, les pistes sont nettoyées des traces de gomme laissées par les pneus des avions au moment de leur atterrissage. Équipé de son appareil et d'un escabeau, il photographie alors, ces traces qui recouvrent les lignes jaunes des repères. Ses photographies s'apparentent(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires