Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le terrorisme comme phénomène ou personnage historique

Par Henry Laurens du Collège de France

L’historien Henry Laurens, professeur au Collège de France, spécialiste des questions du Moyen-Orient, a donné une conférence sur le terrorisme au fil de l’Histoire, lors de la rencontre des "Trinômes académiques" le 30 mai 2008.


Bookmark and Share

Le vendredi 30 mai 2008, l'Académie des sciences morales et politiques a organisé la rencontre des Trinômes académiques à l'occasion de leur 20e anniversaire, placé sous le parrainage du Premier ministre François Fillon.
_Au cœur de la rencontre cette année, trois thèmes ont réuni le public : le bilan de l'expérience depuis 20 ans, l'appréhension des guerres et conflits au XXIe siècle et l'enseignement des questions de Défense à l'université.
Canal Académie vous propose d'écouter la retransmission de la conférence de l'historien Henry Laurens du Collège de France, spécialiste des questions du Moyen-Orient.


Comment définir le terrorisme ? Concept ou notion?

Si on l’assimile à une technique de guerre, elle est aussi ancienne que la guerre elle-même et à partir de la Révolution française, précisément à partir du 9 thermidor, terrorisme et Terreur se confondent. Un terroriste est alors un membre de la Terreur. Dès lors, l’idéologie inscrit sur cette notion une nouvelle dimension qui dépasse la simple technique guerrière.

Henry Laurens, dans cette conférence, dresse le parcours du terrorisme comme « personnage historique » et non comme technique, à partir de son émergence au XIXe siècle sous les formes du carbonarisme. Etudiant les documents historiques et les textes juridiques, il s’appuie sur l’évolution du vocabulaire pour désigner les formes du terrorisme et les « contextualiser ».

Les actes terroristes en Europe au XIXè siècle

L’Europe du XIXe siècle a connu des actes terroristes avec l’assassinat du duc de Berry (1820) ou les actions de l’IRB en Irlande. Le terroriste est alors un combattant contre les armées régulières et la guérilla son mode d’action. Il devient un «franc-tireur» et même un «partisan» en 1870, durant la guerre franco-allemande où des civils prennent les armes contre l’envahisseur. Si la conception juridique de la guerre à cette époque exclut les civils, l’historien compte trois guerres, seulement, qui répondent à ces critères normatifs, comme la guerre de Crimée par exemple.
Henry Laurens traite aussi de la pratique de la guerre coloniale, une guerre de terreur qui engendre une guerre de bandes en retour (la conquête de l’Algérie en 1830).

Pour lui, l’émergence des formes contemporaines du terrorisme(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires