Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Max Gallo : ses prédécesseurs sur le 24e fauteuil de l’Académie française

avec Mireille Pastoureau, directeur conservateur de la Bibliothèque de l’Institut

Que de prestigieux personnages se sont succédés sur ce 24e fauteuil de l’Académie française, de Colbert à Max Gallo, en passant par La Fontaine, Marivaux, Poincaré et bien d’autres ! Découvrez l’histoire de ce fauteuil avec Mireille Pastoureau qui évoque également les riches fonds de la bibliothèque de l’Institut.


Bookmark and Share

À chaque élection d’un nouvel académicien à l’Académie française, Mireille Pastoureau, conservateur et directeur de la Bibliothèque de l’Institut, prépare une histoire du fauteuil sur lequel il va désormais siéger. C’est à la fois une surprise et un cadeau de bienvenue !

C’est ainsi que pour la réception de monsieur Max Gallo, reçu sous la Coupole le 31 janvier 2008, Mireille Pastoureau a sorti du fonds de cette riche bibliothèque tout un ensemble de documents relatifs aux académiciens qui, au long de l’histoire, ont siégé sur le 24e fauteuil.

Avant Jean-François Revel, il y en eut bien d’autres puisque Max Gallo est le 21e titulaire de ce fauteuil.

- Qui fut donc le premier ? Un certain Jean Silhon (1596-1667), un peu oublié, il faut l'avouer, qui était au service des cardinaux Richelieu et Mazarin.
Mais son successeur, lui, fut beaucoup plus célèbre puisqu'il s'agit du grand Colbert (1619-1683) qui fut élu à l'Académie en 1667. En se rendant à une séance du Dictionnaire, jugeant sans doute que le travail (colossal, il est vrai !) n'avançait guère faute de participants, il eut l'idée d'inventer les jetons de présence !


- Après lui, un auteur non moins célèbre, Jean de La Fontaine (1621-1695) qui fut élu, non sans difficultés, puisque le roi dût intervenir pour confirmer cette élection en même temps que celle de Boileau.


- Passons quelques hommes d'Eglise oubliés, pour arriver à l'élection de 1742, celle de Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux. La Bibliothèque de l'Institut possède un portrait de lui par Watteau.

- Presque un siècle plus tard, est élu Achille Victor, duc de Broglie (1785-1870), déjà membre de l'Académie des sciences morales et politiques. Il fut membre de la chambre de pairs, ministre de l'Instruction publique (en 1830) et des Affaires étrangères, puis député. C'est lui qui rédigea le rapport en faveur de l'abolition de l'esclavage. La Bibliothèque possède plusieurs lettres manuscrites, notamment celle qu'il écrit à Royer-Collard pour lui demander conseil sur la meilleure manière d'être élu à l'Académie !


- En 1881, c'est le(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires