Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Marc Fumaroli : La fidélité à soi-même dans la modernité, l’exemple du Japon

L’académicien de l’Académie française et des inscriptions et belles-lettres évoque ses voyages au Japon

L’historien et essayiste Marc Fumaroli, membre à la fois de l’Académie française et de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, nous dit son admiration pour la civilisation japonaise, ses paysages, ses temples et nous conduit au creux de la forêt d’Ise, là où il y a du divin dans l’air : une évocation magistrale du sanctuaire shintoïste d’Ise, un écrin naturel, unique au monde avec ses temples de bois. Canal Académie vous propose d’écouter la retransmission de cette communication, pas tout à fait comme les autres, « un témoignage sur la modernité et la civilisation », selon les propos de l’académicien.


Bookmark and Share

Pour célébrer le 150e anniversaire de l'établissement des relations entre le Japon et la France, l'Académie des inscriptions et belles-lettres a organisé le 23 mai 2008 une journée d'études où académiciens et chercheurs ont rendu compte de la profondeur des liens entre les deux pays.

L'académie des inscriptions et belles-lettres a approfondi, depuis le XIXe, en réponse à sa vocation, la dimension de rencontre entre les civilisations du Japon et de la France. Elle a compté en son sein des japonologues de renom international, Bernard Franck, Serge Éliseeff, Paul Demiéville. La relève est assurée par Jean-Noël Robert aujourd'hui. Des savants japonais sont également membres de l'Académie, S.A.I. Takahito Mikasa et en sont correspondants, Terukazu Akimaya et Ikuo Hiramaya. Pour illustrer cette tradition savante fructueuse, il convient de préciser que l'Académie veille depuis 1966 à l'édition du Dictionnaire encyclopédique du bouddhisme d'après les sources chinoises et japonaises, associant chercheurs japonais et français.

Après les discours de Jean Leclant, Secrétaire perpétuel de l'Académie et de M.Yutaka Iimura, ambassadeur du Japon, l'académicien Marc Fumaroli a raconté ses voyages au Japon, le rythme particulier du Japon d'après-guerre qu'il a connu. Évoquant sa première visite à Hiroshima, il nous parle du regard qui se pose sur le regard qui impose sur ce lieu de recueillement. Il pressentit alors, en visitant au même endroit un musée à la gloire de la période d'Edo, que la modernisation accélérée du Japon passerait par une réconciliation esthétique avec les valeurs de l'époque Edo. Par ce biais, le Japon pouvait atteindre une reconnaissance avec lui même, avec tout ce qui avait été perdu à Hiroshima. Dès lors, il retourna au Japon plusieurs fois. Surtout, il nous dit son admiration des paysages japonais parfois mis à mal par les effets du développement du tourisme. Marc Fumaroli nous fait franchir le torii du sanctuaire d'Ise et de sa forêt sacrée : un très bel hommage au Japon de l'intérieur, loin de la modernité des mégapoles. Il souligne la fonction respiratoire et inspiratrice de ces lieux si nécessaires au repos et à la méditation et(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires