Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’Observatoire musical français

présenté par la musicologue Danièle Pistone, directrice de l’OMF

Dans cette émission consacrée à l’Observatoire musical français, Danièle Pistone nous parle de l’évolution des études musicologiques depuis 30 ans. Et il est intéressant de constater combien l’étude de la musique s’est ouverte à de nouvelles disciplines : le jazz, les musiques actuelles, les arts plastiques, la sociologie, les sciences cognitives... ont fait leur entrée à l’OMF. Les musicologues sont amenés à aborder la musique autrement que par le seul prisme de l’histoire, comme c’était le cas auparavant.


Bookmark and Share

Fondé en 1989, l’Observatoire musical français de l'Université de Paris-Sorbonne s'est d'abord consacré aux questions d'histoire et d'analyse de la musique française des XIXe et XXe siècles, dans ses rapports avec les autres arts. Sont venus s'y ajouter dans la décennie suivante des équipes spécialisées dans les sciences de l'éducation musicale, les langues musicologiques, l'esthétique, la sociologie, la psychologie de la musique, et dernièrement, la chanson, le jazz, sans oublier la musique électro-acoustique et les nouvelles technologies. Entre temps, la musicologie de Paris IV avait quitté la famille des historiens pour être pleinement intégrée à celle des arts.

Dans cette émission, la directrice de l'Observatoire musical français, Danièle Pistone, revient sur les évolutions de ce centre de recherche.

L'OMF est un lieu privilégié pour voir avancer la discipline musicologie. Les recherches portent de plus en plus sur une analyse technique de l'interprétation musicale. Grâce aux outils informatiques mis à disposition par l'Ircam, par exemple, de vieux enregistrements sont abordés sous un regard nouveau.

Se développe également le courant de la nouvelle musicologie, qui prend davantage en compte le contexte : replacer la musique dans le quotidien de l'être humain, son univers historique, sociologique et psychologique. Pour juger d'une interprétation, il faut désormais répondre à ces questions : sur quel instrument est jouée l'œuvre ? Dans quelle salle de concert ? Quels étaient moyens d'enregistrement ? Quel accueil cet enregistrement a-t-il reçu hier et comment est-il perçu aujourd'hui ?

Les travaux portent notamment sur la réception et l'écoute : comment l'auditeur d'aujourd'hui reçoit-il une interprétation des années 30 ou 40. De nouvelles pistes de recherche orientent les musicologues vers la musique et l'imaginaire, ou l'esthétique de la réception. Le musicologue se préoccupe alors du sujet écoutant et pas seulement de l'objet.

Autre horizon de recherche : la façon dont on parle de la musique. Un travail sur la critique musicale montre combien le vocabulaire a changé. Et c'est notre rapport à la musique qui se trouve modifié. «Depuis trente ans,» explique Danièle Pistone,(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires