Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Laurent Alvaro et The Fly Opera

The Fly, opéra d’Howard Shore en création mondiale à Paris au Théâtre du Châtelet

Laurent Alvaro, baryton de la scène lyrique française et internationale, est le seul interprète français du prestigieux casting de The Fly, l’opéra mis en scène par David Cronenberg, adaptation de son célèbre film de 1986. L’opéra est co-produit par le Théâtre du Châtelet et par le Los Angeles Opera. Laurent Alvaro, qui double Daniel Okulitch incarne le rôle de Seth Brundle. Il assure au Châtelet une des représentations entre le 2 et le 13 juillet et fait partie du casting retenu pour les représentations de The Fly à l’opéra de Los Angeles en septembre 2008. En répétition le 3 juin dernier, Laurent Alvaro s’exprime sur cette œuvre nouvelle, présentée en création mondiale au Théâtre du Châtelet et sur son travail.


Bookmark and Share

Lever de rideau sur une répétition de The Fly



Le 3 juin 2008 à la manufacture des Œillets d'Ivry, une ambiance sereine règne sur le plateau de répétition du Théâtre du Châtelet. Sur la scène, réplique à l'identique de celle du Châtelet à Paris, dans ses dimensions en tout cas, le décor est déjà planté. Deux machines, deux télépodes, s'ouvrent comme d'étranges auto-claves. Un clavier d'ordinateur long comme un piano est l'objet de toutes les commandes de l'expérience. Des papiers, des détritus jonchent le sol du laboratoire de Seth Brundle à l'image du film lorsque le scientifique a déjà opéré sa métamorphose et que le sol de son appartement-laboratoire s'est transformé en un tapis d'immondices.
La mouche, Brundle-mouche, a pris corps. Décomposition, désordre ont envahi l'espace, entre la vie et la mort, seul l'amour qui le lie à Veronica peut l'aider. Le baryton Daniel Okulich, qui interprète le personnage de Seth Brundle, comprend l'inéluctable mutation qui opère en lui. La perte de son enveloppe charnelle passe par une lente dégradation physique, perte de ses ongles, de ses doigts... Il chante s'appuyant sur des cannes, il simule la démarche d'un homme-mouche, courbé, ramassé sur lui-même mais la voix est puissante. Un peu plus tard, Daniel Okulich, la soprano Ruxandra Donose et le ténor David Curry répètent le début de la scène finale de l'acte II quand Sathis, le "boss" de Veronica et de surcroît son ancien amant, se rend pour la première fois chez Brundle. Comment entrer sur scène ?



David Cronenberg, Howard Shore, leurs assistants et Placido Domingo sont présents ce jour-là en répétition avec l'ensemble de la distribution sur le plateau. L'ambiance posée reflète la complicité et l'amitié qui unit les trois personnalités réunies pour cette création lyrique. La curiosité des premiers essais est manifeste chez tous. L'équipe cherche des solutions, quelques échanges rapides et la répétition reprend. Les télépodes pivotent sur eux-mêmes, David Cronenberg décide de changer leur emplacement, Placido Domingo précise aux chanteurs comment entrer sur scène à ce moment précis.



La musique s'impose comme le guide suprême. Même si le piano ne peut donner la couleur de l'orchestre, on entend l'intensité dramatique des thèmes musicaux. Le chant, en particulier, la duo(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires