Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La psychoacoustique : comment notre cerveau reconnaît-il les mélodies ?

avec Stephen McAdams, psychoacousticien

À travers une pièce musicale contemporaine de Roger Reynolds, The angel od Death, Stephen McAdams a traqué les réactions cognitives d’un panel d’auditeurs. Comment notre cerveau réagit-il lorsqu’il tente de mémoriser des sonorités qui ne ressemblent à rien de commun ? L’intensité des émotions est-elle toujours la même ? Les musiciens et les non-musiciens ont-ils la même percepetion de la musique expérimentale ?


Bookmark and Share

Dans le livre de Stephen McAdams et Emmanuel Bigand, Penser les sons, psychologie cognitive de l'audition, la psychologie cognitive de l'audition se définit comme « l’étude des processus permettant au cerveau de traiter avec rapidité et efficacité les structures sonores de notre environnement ».

L'audition révèle un paradoxe similaire à celui rencontré dans tous les domaines de la perception : rien ne semble plus simple que de percevoir les sons de notre environnement et pourtant; il s'agit là d'un phénomène particulièrement récalcitrant à l'analyse scientifique. Mais comment l'auditeur parvient-il à transformer les vibrations d'une musique en un ensemble de signaux sonores ayant une qualité acoustique ?
À travers une expérience originale, le compositeur Roger Reynolds et Stpehen McAdams ont élaboré une pièce musicale contemporaine, minutieusement préparée, afin de tester les différentes réactions d’un panel d’auditeurs.

Le choix d'une pièce expérimentale

Jusqu'à présent, le travail sur la représentation des modes musicaux avait mis l'accent sur la musique tonale occidentale et beaucoup moins sur la musique atonale contemporaine. Une grande variété de matériaux inconnus restaient donc à découvrir. Ce fut le but de la pièce contemporaine The Angel of Death, en alliant les méthodes et les cadres des sciences cognitives avec les sciences humaines dans le domaine de la musique.

Détails techniques

La pièce The Angel of Death se divise en 34 sous-sections de 5 thèmes ; des thèmes identiques pour le piano et l’orchestre de chambre en termes d'emplacement, de rythme et de dynamique.

Les auditeurs sont composés de 89 participants âgés de 20 à 47 ans. Un peu moins de la moitié n'a pas d’expérience musicale. Tous ont été invités à discerner les similitudes mélodiques sur l'ensemble de la pièce de 35 minutes.





Les observations

Sur un plan général, à l'écoute d'une pièce expérimentale, notre cerveau, habitué aux compositions tonales, se retrouve quelque peu perturbé par une musique non-tonale et sans rythme défini. Il(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires