Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Visite du musée des années 30 à Boulogne : Landowski, Desvallières et tant d’autres artistes !

avec son directeur Emmanuel Bréon

Le musée des années 30 met en valeur l’art figuratif de l’entre-deux-guerres. Collections de peintures, sculptures, dessins, maquettes et mobilier évoquent tout à la fois période Art déco, Art figuratif, Ecole de Paris, renouveau de l’Art sacré et Art colonial. Emmanuel Bréon vous présente quelques pièces du musée au cours d’une visite originale.


Bookmark and Share

Les grands thèmes de l’époque :
Les genres du portait, du paysage, les « baigneuses » et les paquebots ou bien encore les événements historiques (guerre d’Espagne, bombardements de Billancourt), ont influencé les peintres figuratifs de l’entre-deux-guerres : Tamara de Lempicka, Louis Billotey, Georges Sabbagh, Gustave Jaulmes.









le portrait de Tadeusz de Lempicki que Tamara avait intitulé par dérision Portrait d’homme inachevé, a été peint au moment de son divorce. Ceci explique la main gauche (place de l’alliance) juste ébauchée !
L’arrière[lan est composé de gratte-ciels inspirés de ceux de New-York, où Tamara se rend pour la première fois en 1929.


Le cabinet des dessins compte pas moins de quelque 21 000 œuvres dont 10 000 de Jacques Emile Ruhlmann.



École de Paris :
Autour du lituanien Arbit Blatas, une salle est consacrée à l’École de Paris, comprennant des œuvres d'Ossip Zadkine, Lazare Volovick, Isaac Dobrinsky, Nathan Imenitoff, Irène Codréano et Sarah Lipska.
Exilés de Russie et d’Europe centrale, ces artistes appelés également les « montparnos » exaltent le règne de la matière et signent des œuvres fougueuses.


Arbit Blatas représente dans Le café du Dôme un rassemblement désordonné de peintres d’Europe centrale pour qui le café était devenu le principal lieu de réunion.
Il a ici représenté quelques figures marquantes de l’École de Paris.


L’art colonial :
Scandé par la grande exposition de 1931, ce thème rassemble les artistes européens partis outre-mer à la recherche de nouveaux sujets. Les dessins d’Alexandre Lacovleff, splendides témoignages des grandes expéditions Croisière noire et Croisière jaune Citroën de 1925 et 1931, sont représentatifs d’une quête d’un nouvel humanisme bien loin d’un orientalisme pacotille, propre au XIXe(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires