Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Charcot, explorateur des mers, navigateur des pôles

avec Serge Kahn

Médecin de formation comme le souhaitait son père Jean-Martin, Jean-Baptiste Charcot sera finalement marin de vocation. Il découvrira de nouvelles terres et naviguera plus de trente ans dans les mers polaires. Très respectueux de la nature, il sera le premier à considérer ces régions comme un terrain de travail et non comme un champ de courses... Récit d’une vie en compagnie de Serge Kahn, auteur de Charcot, explorateur des mers, navigateur des pôles.


Bookmark and Share

Jean-Baptiste Charcot naît en 1867. Fils du grand neurologue Jean-Martin Charcot, fondateur de l’école de Salpêtrière, très connu pour avoir travaillé sur l’hystérie, il suit les exigences de son père et devient médecin comme lui.
En 1891, Jean-Baptiste devient l'interne de Jean-Martin et assiste au cours que celui-ci donne les mardis à la Salpêtrière. Tout en prenant la mesure du talent de son père, il comprend aussi qu'il ne sera dans ce domaine que "le fils de" Charcot.


Ses envies de navigation qui ne l'ont jamais quitté depuis son enfance, refont surface petit à petit. Docteur en médecine en 1895, puis chef de clinique du système nerveux jusqu’en 1897 à la Salpêtrière, il quitte le lieu pour travailler trois ans à l’Institut Pasteur sur le cancer.
Il remplit ainsi les engagements moraux pris envers son père.

Quelques années plus tôt, en 1892, son père lui avait offert un Cotre (voilier à un seul mât). L'année suivante, Jean-Martin Charcot décède. Le fils vend son premier bateau et fait construire le sien qu'il appelle le Pourquoi pas ?.


Devenu officier de marine assimilé, il embarque comme médecin de 2e classe pendant un mois, à bord du Bouvet. Il accomplit dans la foulée le tour de l’Irlande à la voile, et révèle des talents de navigateur.
En 1901, lors d’un voyage aux îles Shetland, Féroé et Hébrides, il découvre son amour pour les milieux froids.


Sa première mission scientifique officielle aux îles Feroé en Islande et sur l’île Jan Mayen a lieu en 1902 : à bord de sa goélette Rose Marine, le ministère de la marine lui confie l’étude de la température de l’eau de mer et de l’air ambiant au voisinage des glaces.

Mais le voyage qui va le faire connaître débute l'année suivante en 1903 : à bord du Français, et avec des scientifiques de divers disciplines, il réalise en 22 mois des relevés à la fois zoologiques, géologiques, bactériologiques et géographiques dans les mers polaires du Sud.
Les résultats de cette campagne sont impressionnants :
- 1000 km de côtes nouvelles ont été relevés ;
- Trois cartes marines détaillées.

En 1907, ils retournent sur l'île Wandel au pôle Sud, mais cette fois à bord du(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires