Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Mots clefs et suggestions


Séance solennelle de l’Académie des sciences 2008

avec Jules Hoffmann, Jean-François Bach, Tomas Hökfelt et Alain Carpentier
Au cours de cette séance solennelle de l’Académie des sciences qui s’est déroulée le 5 février 2008, le président Jules Hoffmann revient sur les objectifs fondamentaux de l’Académie des sciences. Le chercheur hollandais Tomas Hökfelt, lauréat de la Grande Médaille, revient sur ses travaux en matière d’histochimie cérébrale. Enfin Alain Carpentier, seul chirurgien membre de cette Académie, développe dans son discours, l’histoire de l’évolution de sa discipline.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher

Référence : COU310
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/cou310.mp3
Adresse de cet article : http://www.canalacademie.com/ida2726-Seance-solennelle-de-l-Academie-des-sciences-2008.html
Date de mise en ligne : 10 février 2008

Jules Hoffmann, président 2008 de l’Académie des sciences, a débuté la séance en résumant les objectifs de cette académie qui compte désormais pas moins de 240 membres, 140 correspondants et 240 membres associés étrangers.
55 % de des membres actuels ont été élus depuis l’an 2000 ; un accroissement du nombre qui s’est accompagné d’un rajeunissement significatif (la moitié des membres doivent avoir moins de 55 ans).

Jules Hoffmann de l’Académie des sciences, élu à l’Académie française le 1er mars 2012.
Jules Hoffmann de l’Académie des sciences, élu à l’Académie française le 1er mars 2012.
© Brigitte Eymann / Académie des sciences

La première fonction de l’Académie consiste à donner des avis scientifiques sur les questions que peuvent se poser les citoyens et leurs dirigeants.
La deuxième fonction est de contribuer au développement des connaissances scientifiques.
Troisième rôle : la représentation de la science française au sein du monde scientifique international (participation active aux travaux de l’Union Internationale de la Science (ICSU), aux Conseils Interacadémiques Internationaux (IAP/IAC) ainsi qu’au Conseil Européen des Académies). L’Académie participe également tous les ans à la préparation des dossiers scientifiques que traitent les chefs d’État lors des réunions dites du G8.
Quatrième et dernier rôle : encourager les chercheurs à tous les niveaux de leurs carrières, en reconnaissant la qualité de leurs travaux scientifiques et en leur attribuant des Prix de l’Académie.

Tomas Hökfelt lauréat de la Grande Médaille de l'Académie des sciences 2007
Tomas Hökfelt lauréat de la Grande Médaille de l’Académie des sciences 2007

Parmi les 56 prix décernés au cours de cette coupole, avoisinant la somme totale d’un million d’euros, Jean-François Bach, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences, a présenté le lauréat de la Grande Médaille, monsieur Tomas Hökfelt. Professeur d’histologie et de biologie cellulaire au Karolinska Institute de Stockholm, Tomas Hökfelt est un neurobiologiste de notoriété mondiale. Il a attribué une contribution majeure à la compréhension de la neurotransmission concernant la douleur et la dépression.
En démontrant la coexistence de plusieurs neurotransmetteurs dans un même neurone, Tomas Hökfelt a révolutionné les vues sur la transmission synaptique dans le cerveau et ses travaux sont à l’origine du développement de nouveaux médicaments neuropeptidiques.

Suite à la présentation de Jean-François Bach, écoutez la communication du chercheur hollandais Tomas Hökefelt. Elle est en anglais.

Alain Carpentier, membre de l’Académie des sciences
Alain Carpentier, membre de l’Académie des sciences
© Brigitte Eymann / Académie des sciences

Cette séance sous la coupole s’est terminée par la communication d’Alain Carpentier, chirurgien, membre de l’Académie des sciences, lauréat fin 2007 du prestigieux prix Lasker (écoutez notre émission consacrée à ses travaux :L’invention révolutionnaire des bio-prothèses cardiaques)
Il revient sur l’histoire de sa discipline, en démarrant des années 1800 avec Henry Davy, chimiste anglais qui découvre les propriétés anesthésiantes du protoxyde d’azote, pour terminer par les nanotechnologies dans le domaine chirurgical.

En savoir plus :
- Site de l’Académie des sciences
- Textes des les lectures de Jules Hoffmann et Alain Carpentier, membres de l’Académie des sciences

- Palmarès des 56 prix scientifiques décernés par l’Académie des sciences

- Jean-François Bach, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences
- Alain Carpentier, membre de l’Académie des sciences
- Tomas Hökeflt

Écoutez également nos émissions en compagnie de Jean-François Bach et d’Alain Carpentier






© Canal Acadééémie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires