Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’Académie française salue toujours la vertu !

par Hélène Carrère d’Encausse, Secrétaire Perpétuel de l’Académie française

La vertu : tel était le thème de la journée d’étude organisée à l’Académie des sciences morales et politiques à l’initiative du Centre de Recherches en Théorie générale du Droit. Plusieurs académiciens et juristes sont intervenus. Voici l’intervention d’Hélène Carrère d’Encausse, Secrétaire perpétuel de l’Académie française qui raconte pourquoi et comment l’Académie est impliquée dans la défense de la vertu !


Bookmark and Share

Le Secrétaire perpétuel de l’Académie française a choisi de placer la vertu sous l’éclairage de l’Académie. Elle a proposé tout d’abord un bref survol des définitions du mot dans les divers dictionnaires : La 1ère édition du Dictionnaire de l’Académie (1694) traite la vertu comme « aptitude de l’âme à faire le bien ». Furetière (son essai d'un Dictionnaire universel le fit exclure de l'Académie, 1684) centre sa définition sur la force plutôt que sur la morale. Littré la définit comme la capacité à fuir le mal pour faire le bien. Et le Robert note que c’est un mot « vieilli ». La vertu n’a donc pas bonne presse. Et si l’on lit de près les grands classiques (Molière, La Bruyère, La Rochefoucauld, et d’autres), elle oscille entre l’hypocrisie et le poison…

Cependant, l’Académie, parmi ses missions, en a reçu deux précises :
- veiller à la langue française
- et récompenser la vertu !

Hélène Carrère d’Encausse raconte comment, en 1782, le financier et célèbre philanthrope J.B. Monthyon a légué à l'Académie un fonds pour récompenser les actes vertueux et cela, en choisissant dans les rangs les plus simples de la société. 120 prix et bourses sont ainsi orientés sur l’aide sociale et tentent de soulager les malheureux et les personnes en difficulté.



Hélène Carrère d’Encausse note que les femmes figurent très souvent parmi les lauréats. De son point de vue, il existe une vertu au masculin et une au féminin et, pour appuyer cette thèse, elle donne plusieurs exemples. Puis elle raconte histoires et anecdotes illustrant la manière dont ces prix de vertu mobilisent l’attention de l’Académie et les critères selon lesquels ils sont attribués.

Chaque année, dans la séance traditionnelle de rentrée de l’Académie sous la Coupole, un académicien se doit de prononcer l’éloge de la vertu : « nous en sommes au 189 ème , précise Hélène Carrère d’Encausse,(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 23€, soit moins de 2€ par mois. abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires