Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le dictionnaire de l’Académie, la dernière édition sous l’Ancien Régime

Une histoire des dictionnaires avec Jean Pruvost, lexicographe (3/6)

Le Dictionnaire de l’Académie voit sortir, en 1762, sa quatrième édition. Jean Pruvost, professeur de lexicologie et de lexicographie à l’Université Cergy-Pontoise présente cette édition particulièrement remarquable.


Bookmark and Share

Cette édition de 1762 du Dictionnaire de l'Académie est la troisième du siècle, celle des philosophes, la dernière de l'Ancien Régime. Il y en aura encore une quatrième en 1798, celle de la Révolution.

L'édition de 1762 paraît sous le protectorat du Roi Louis XV.
1762 est une date qui sonne bien lugubrement aux oreilles des apôtres de la Francophonie que nous sommes. En effet, c'est en 1763 que nous perdions, par le Traité de Paris, à peu près toutes nos colonies d'Afrique, d'Asie et d'Amérique du Nord.

L'édition de 1762, c'est celle des Lumières, celle des philosophes. Voltaire, en effet, est entré à l'Académie en 1746, Buffon en 1753 et d'Alembert en 1754.

Avec Jean Pruvost, vous allez rencontrer ces géants. Il évoque bien sûr cette entreprise magnifique que fut l'Encyclopédie.

La première partie de cette émission examine plus particulièrement comment cette quatrième édition du Dictionnaire de l'Académie bénéficia des progrès réalisés avec les deux précédentes dans les domaines de l'orthographe et dans celui des vocabulaires techniques.

Pour écouter les autres émissions de cette série :

-

-

-

-

-

Ecoutez également Jean Pruvost sur les dictionnaires français
et découvrez aussi



Pour consulter le site des dictionnaires Bordas :
www.dictionnairesbordas.fr
(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires