Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Mots clefs et suggestions


Le cerveau : l’inconscient, le conscient et la créativité

avec Jean-Pierre Changeux, de l’Académie des sciences et Jean-Claude Picard

Les plus grands neuroscientifiques français et israéliens s’étaient donné rendez-vous le 18 novembre dernier lors du troisième colloque sur le cerveau organisé par l’Afirne. Au programme : "l’inconscient, le conscient et la créativité". Un colloque qui témoigne d’une coopération réelle entre neuroscientifiques français et israéliens. C’est l’académicien des sciences Jean-Pierre Changeux qui ouvre les débats et s’exprime sur l’Espace Global Conscient.


Bookmark and Share

Après une rencontre en 2006 sur le thème de la Mémoire et ses dysfonctionnements, l'AFIRNe - Association franco-israélienne pour la recherche en neurosciences - avait choisi cette année d'arrêter son curseur sur un vaste sujet : "le cerveau: l'inconscient, le conscient et la créativité".



L'AFIRNe a été fondée en 2003 par Jean-Claude Picard, qui en est l'actuel président. La volonté initiale était de montrer qu'une coopération entre neuroscientifiques français et israéliens pouvait exister, alors qu'une tentative de boycott européenne des universités israéliennes avait fait grand bruit. Cette collaboration scientifique demeure essentielle et est affirmée par l'AFIRNe comme un réel vecteur de paix.

A l'aune de cette journée de débats au Palais de la Bourse, Jean-Claude Picard le rappelle: "On sait aujourd'hui que notre inconscient est riche, qu'il contient d'innombrables processus, représentations mentales abstraites, qui coexistent avec nos pensées et nos représentations conscientes".

Si les neurosciences et les recherches sur le conscient et l'inconscient avancent tant, c'est surtout grâce aux progrès fulgurants au niveau des techniques d'imagerie médicale (l'IRM notamment), dans leur capacité à cibler une petite partie de notre cerveau et à donner des mesures dans un temps de plus en plus rapide. Le progrès tient aussi aux tests psychocognitifs permettant de déclencher chez les patients des processus inconscients...

Encore une fois, l'importance grandissante des mathématiques et de la physique dans la recherche en neurosciences est ici soulignée, la plupart des neuroscientifiques actuels ayant une formation initiale dans l'un de ces domaines.

Jean-Pierre Changeux, consacré président de séance pour la première matinée de ce colloque, est le premier à présenter son exposé sur l'Espace Global Conscient.
Il le rappelle :(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires