Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Un portefeuille toulousain, un roman de Michel Zink

Michel Zink, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

L’histoire se passe à Toulouse en 1956. Un mystérieux portefeuille a été oublié dans un hôtel et la lettre qu’il contient pourrait bien s’avérer compromettante mais pour qui ? Quant héros principal, il est professeur de lycée et, un jour, il surprend un cambrioleur à fouiller dans ses papiers.Il cherche à comprendre pourquoi. Un roman haletant.


Bookmark and Share

Médiéviste reconnu, tenant de la chaire de littérature médiévale au Collège de France, siégeant parmi les médiévistes de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, Michel Zink aurait pu choisir d'évoquer le Moyen-Age dans ce nouveau roman. Mais non. L'ayant déjà fait pour d'autres romans, notamment dans Déodat ou la transparence, un roman du Graal (auquel Canal Académie a consacré une émission), il place celui-ci, intitulé Un portefeuille toulousain à l'époque contemporaine, plus précisément en 1956.

Et l'auteur de nous entraîner à Toulouse, donc, en 1956. Une ville qu'il connait bien pour y avoir été tout jeune professeur d'université entre 1976 et 1987. Ce qui explique qu'il relate ici les étroites ruelles, les vieilles maisons, les cours anciennes, avec tant de détails raffinés.
Il excelle aussi à décrire un autre milieu qu'il connait bien : celui des professeurs avec leurs petites jalousies, leurs querelles, mais aussi leurs compétences, parfois mal reconnues...

Michel Zink, dans ce roman et dans cette interview, évoque la mémoire de grands professeurs directeurs de thèses : Pierre Le Gentil, spécialiste de la Chanson de Roland ; Jean Frappier, spécialiste des romans du Graal ; Félix Lecoy, son prédécesseur au Collège de France, également membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres. Et aussi Joseph Bédier (1864-1938) qui sera élu à l'Académie française en 1920 au fauteuil de Jean Rostand et qui avait adapté un "Tristan" qui fut l'un des best-sellers du XX ème siècle.

Vu le titre de ce roman, il est bien sûr question d'un portefeuille, un mystérieux portefeuille oublié par son propriétaire dans un hôtel à la réputation ambigue, contenant une lettre qui pourrait bien compromettre les Résistants de la dernière Guerre.
Un roman qui sait tenir le lecteur en haleine, le dérouter, l'amuser aussi.


Un portefeuille toulousain est publié par les Editions de Fallois(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires