Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Un rossignol a fait Yvonne Printemps

Emission proposée par Christophe Mirambeau

Christophe Mirambeau propose une émission en hommage à Yvonne Printemps, interprète et muse de Sacha Guitry. Avec de nombreux extraits d’archives sonores inédits.


Bookmark and Share


Yvonne Printemps (1894-1977), figure multiple, portrait à mille facettes. Yvonne enfant, Yvonne début de siècle – premiers pas au music-hall, dans de lestes revues dont les couplets le sont autant. Une enfant à la voix déjà délicieuse, déjà ce joli nez en trompette qui va conquérir Paris, déjà ce corps gracieux et sensuel qui rend les hommes fous.

Yvonne années dix. L’Yvonne du Prince Charmant des Contes de Perrault, de Paul de Choudens, Arthur Bernède – l’auteur de Judex, Fantomas… - et Félix Fourdrain. Yvonne qui quitte les Folies Bergère, l’Olympia et les rôles de revue – pour un petit instant – et fait ses débuts au théâtre lyrique. Les auteurs ont remarqué la jeune artiste qui porte si bien le travesti dans une revue de l’Olympia. Justement, le rôle du Prince Charmant de ces Contes de Perrault semble n’avoir attendu que Mlle Printemps pour l’incarner. L’accueil est triomphal. La critique s’entiche de la jeune artiste, soudain révélée, après de prometteurs débuts à la revue, au monde du théâtre parisien, parlé et chanté. Le magazine Comoedia tresse des couronnes à Yvonne. Le critique Jox de Brux déclare dans Comoedia : « Un rossignol ne fait pas le printemps affirme un proverbe. Par contre , mademoiselle Printemps fait très bien le rossignol. Quelle voix pure, cristalline, si joliment timbrée, si adroitement conduite ! »

La petite Printemps est lancée. Elle est faite pour le théâtre et le théâtre est fait pour elle. Bientôt, le prestigieux théâtre du Palais Royal l’appelle. RIP a été engagé par Gustave Quinson pour écrire la « Revue 1915 ». La guerre a éclaté quelques mois plus tôt, et les soldats qui sont parti la fleur au fusil reviennent – quand ils reviennent – la « gueule cassée ». La Revue 1915 marque la réouverture des théâtres de l’arrière – pour reprendre le mot de Forain accompagnant son dessin : pourvu qu’ils tiennent ! – et le sujet de la revue est avant tout la guerre. Yvonne y paraît, y chante et y séduit, tantôt cantinière, tantôt soldat, tantôt arpète… mais déjà si parisienne.

Et puis, Sacha. Sacha qui découvre Yvonne – Sacha qui recherche des artistes pour sa première revue, co-écrite avec son grand ami Albert Willemetz. Alors, Guitry ouvre l’œil, et le bon, quant à savoir quels artistes seront de la distribution de sa prochaine première. Il y aurait,(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires