Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La Revue des Deux Mondes : Le développement durable, une idéologie ?

Avec Michel Crépu, directeur de la rédaction

Michel Crépu, directeur de la rédaction de la Revue des Deux Mondes, nous présente le dernier numéro du mois d’octobre-novembre 2007 consacré au développement durable.


Bookmark and Share



L'éditorial de Michel Crépu

Cela a été l’un des grands thèmes de la campagne présidentielle et tout montre que cela est appelé, comme l’on dit, à un grand avenir. La question écologique, sous sa forme étroitement alternativiste, semble avoir laissé la place à un autre mode d’appréhension, non plus radicale mais au contraire soucieux de continuité, d’harmonie, de compromis. Ce qu’on appelle le « développement durable » figure bien cette évolution en associant curieusement deux termes qui renvoient tous les deux à des histoires différentes. Tandis que le développement renvoie à la grande légende idéologique du tiers-mondisme militant, le « durable », lui, renvoie plutôt au domaine de la durée, du temps long, d’une sorte de patience paysanne, souvent étrangère aux ardeurs militantes. Le tiers-mondisme n’est plus de mise aujourd’hui et les palinodies d’un José Bové ont déjà l’air de vieilleries. Où en sommes-nous au juste avec tout ça ?

C’est tout l’intérêt de ce dossier réuni par Stéphane Héritier, entièrement composé de géographes. La géographie a peu souvent droit à la parole, submergée qu’elle est par l’histoire, qui a pour elle la puissance des événements. Pourtant, comme on s’en rendra compte à la lecture de ce dossier, la géographie apporte sa propre intelligence à la saisie de questions qui convoquent aussi bien la culture que l’économie. On le voit très bien, par exemple, s’agissant du tourisme, mais on peut le constater en réalité dans tous les domaines. Les récentes grandes catastrophes (telle celle du tsunami de décembre 2004) ont révélé à quel point ce qui touchait à la terre elle-même touchait aussi bien à l’ensemble complexe d’une société. Ce que dit le géographe ne relève pas d’un domaine séparé de ce qui toucherait l’univers du social : il n’y a pas d’un côté les arbres et de l’autre les hommes. Pour autant, un arbre n’est pas un homme, mais il existe entre eux un lien qu’il s’agit d’évaluer, de comprendre. En un sens, c’est tout l’enjeu de ce dossier et du colloque qui l’accompagnera le 10 octobre prochain, à l’école normale supérieure de Lyon. On en trouvera le programme complet à la fin du dossier.

Également au sommaire de ce numéro, deux grandes figures de la littérature(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires