Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Axel Kahn : l’éthique expliquée aux lycéens

l’exemple de la procréation assistée

Pour illustrer le lien entre la science et la société, Axel Kahn s’est intéressé à l’exemple de la procréation assistée. Ecoutez sa réflexion à la fois philosophique et scientifique sur les actuelles questions d’éthique. Il s’est exprimé face à un public de lycéens lors de la semaine de la science 2007, au grand salon de la Sorbonne à Paris.


Bookmark and Share

La morale distingue ce qui est bien de ce qui mal. L'éthique de son côté est surtout une réflexion sur ce qu’il convient de faire : en quoi la science, si elle débouche sur une pratique, permettrait-elle de dire qu’elle est moralement légitime si on l’applique à l’homme ?
Pourtant, êthos (grec) et moralis (latin) ont le même sens.

L'éthique est synonyme d'un dilemne à résoudre, d'incertitudes.
Par exemple est-il éthique de prendre un embryon humain, de le détruire afin d’étudier des phénomènes et d’isoler des cellules dont on attend un grand progrès médical ? Ici intervient le dilemne :
- Si l’embryon se développe, il devient une personne. Il est donc moralement légitime de respecter cette personne.
- Mais ne pas utiliser son intelligence pour essayer de porter remède aux malades n’est pas moralement légitime non plus.

les deux propositions sont rationnelles, logiques et pourtant contradictoires


Ethique et procréations assistées :

- Rendre une femme fertile après ménopause

S'il est légitime qu’un homme de 55 ans ait un enfant, pourquoi pas une femme du même âge, même après ménopause ?
Il vaut mieux qu'un enfant soit élevé par des personnes âgées aimantes que par de jeunes qui délaissent leur nourisson… Mais comment l’enfant vivra-t-il ce décalage biologique en société ? Sera-t-il prêt à affronter les remarques à l'école ? Aura-t-il encore ses parents à 25 ans ? Il faut par ailleurs prendre en compte le danger encouru par la femme.

Dans ce cas particulier, la responsabilité éthique est du ressort du médecin.

- Coup de pouce au spermatozoïde fatigué !

La technique de ICSI ( injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde) consiste à prendre un spermatozoïde qui n'arrive pas jusqu'à l'ovule. Prélevé dans une serringue, il est injecté ensuite dans l'œuf.

Cette méthode, qui reste à ce jour la plus efficace, pose cependant des problèmes moraux :
Si ce gamète est "fatigué", peut-être a-t-il ses raisons ! Peut-être la sélection naturelle joue-t-elle son rôle afin d'éliminer ce(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires