Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le sommeil et le rêve : décryptage avec Michel Jouvet (1/2)

Le découvreur du sommeil paradoxal est membre de l’Académie des sciences

Nous consacrons près d’un tiers de notre vie à dormir : une durée telle que le sommeil focalise toutes les attentions ! A la fin des années 50, Michel Jouvet établit les mécanismes d’émergence du rêve, et l’existence d’un "3ème état du cerveau", différent du sommeil "profond" et de l’éveil : il vient de découvrir le sommeil paradoxal... Il dresse ici un état des lieux de la recherche : premier volet d’une rencontre passionnante !


Bookmark and Share


1959 : Michel Jouvet et son équipe réalisent des expériences sur le chat, en vue d'étudier son comportement. C'est alors qu'ils découvrent ce que Michel Jouvet appellera le "3ème état du cerveau" : le chat, à l'instar de l'homme, il le démontrera, ne connaît pas que l'éveil et le sommeil.

On imagine alors que les rêves s'insèrent dans une phase de sommeil léger, de pré-réveil en quelque sorte. Michel Jouvet démontre qu'il n'en est rien : les rêves surviennent dans une troisième phase distincte. C'est le sommeil paradoxal. La recherche dédiée au sommeil s'en voit révolutionnée. En 3 ans, près de 80% des connaissances actuelles sur la question est découvert.





Dans cette première partie, Michel Jouvet explique comment, au XVIIIème siècle, des botanistes ont découvert le mécanisme de l'horloge interne, mais également, de quelle manière celle-ci régule la vie des êtres vivants.
Une distinction doit être établie entre nous, mammifères, qu'on dit "homéothermes" et les animaux à sang froid, dits "poïkilothermes" qui ne connaissent pas le mécanisme de l'horloge interne.

Le sommeil apparaît comme un mécanisme d'une grande complexité !Phénomène cyclique, il présente une alternance entre des phases de sommeil dit profond, et à ondes lentes (on parle aussi de sommeil orthodoxe), d'une durée approchant les 90 minutes chez l'homme, et des phases de sommeil à ondes électriques rapides. Pendant ces phases courtes de 20 minutes subsistent des mouvements occulaires importants.


Mais, étrangeté de l'organisme, le tonus musculaire devient inexistant. On comprend mieux les paroles de Cocteau : "le sommeil n'est pas un lieu sûr", car l'être vivant, presque paralysé, se retrouve alors dans une position de grande vulnérabilité.

Voilà pourquoi Michel Jouvet qualifie sa découverte de sommeil paradoxal : il ne s'agit véritablement ni d'une phase de sommeil classique, ni de l'éveil, mais d'un "troisième état du cerveau". L'homme rêve, son organisme présente les mêmes caractéristiques que lors de l'éveil, mais il ne "vit" pas son rêve, et reste parfaitement immobile.



Michel Jouvet est membre de l'Académie des sciences depuis 1977. Il est Professeur émérite à l'Université Claude Bernard de Lyon et été directeur de recherches au CNRS. Il est membre de comités de lecture de nombreuses revues scientifiques de haute tenue (Brain Research, Biochemical Pharmacology,(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires