Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

François Furet raconté par Mona Ozouf

Furet ou la libération de l’intelligence

En ce dixième anniversaire de la disparition de François Furet, Mona Ozouf, qui vient de recevoir des mains d’Hélène Carrère d’Encausse le prix mondial de la Fondation Simone et Cino del duca pour l’ensemble de son oeuvre, évoque pour Canal Académie la vie de l’historien et du journaliste élu à l’Académie française en 1997.


Bookmark and Share


En 1997 disparaissait un des plus grands historiens du XXe siècle, François Furet, spécialiste de la Révolution française mais aussi des passions révolutionnaires à l'époque contemporaine. Elu à l'Académie française le 20 mars 1997, au fauteuil 1 occupé précédemment par Michel Debré, il disparut à la suite d'un accident au cours de l'été.
Canal Académie a souhaité s'associer à l'hommage rendu à François Furet en invitant une de ses plus proches amies et collègues, Mona Ozouf. Cette dernière évoque pour nous la vie de cet homme qui, après un engagement auprès du Parti communiste français, sut sortir d'un carcan idéologique à travers des œuvres atypiques telles que Penser la Révolution française (1978) ou encore La Révolution française de Turgot à Ferry (1770-1880). Commentateur de la vie politique française mais aussi internationale, il penche vers un libéralisme qui ne saurait se limiter à l'économie. Pessimiste et mélancolique, son œuvre n'en reste pas moins salubre et offre à ses lecteurs un plaisir intellectuel que les éditeurs Robert Laffont, Flammarion, Gallimard nous font partager en rééditant ses oeuvres.


Un hommage à François Furet.

"Il y a un cas François Furet, c'est-à-dire une singularité qui ne s'est pas cherchée pour elle-même, mais qui s'est définie dans la solitude d'un travail. Il n'est pas exagéré de dire que cette obstination à penser - et notamment la Révolution française - a été déterminante pour l'histoire de la pensée politique contemporaine. François Furet ne s'est pas contenté d'enregistrer l'échec patent du communisme et d'associer sa voix à la protestation antitotalitaire. Plus que tout autre il a tracé la voie pour comprendre la nature de l'illusion qui, un moment, l'avait aussi fasciné et adopter enfin la seule option possible qui est celle de la liberté de l'homme démocratique. En lisant le dossier de l'hommage publié par la revue Commentaire, et tout d'abord la belle étude synthétique de Ran Halévi, je ne pouvais m'empêcher de songer à la dette contractée à l'égard d'un homme qui m'a marqué bien plus que je ne saurais le dire.(...)" Gérard Leclerc, philosophe, journaliste.

Quelques références.

- Retrouvez la(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires