Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Compléments alimentaires : miracle ou arnaque ?

Avec Robert Anton, membre de l’Académie de pharmacie

Les compléments alimentaires vous promettent de brûler vos graisses, de préparer votre peau au soleil ou encore de lutter contre le stress... Quelle est la part de rêve et de réalité ? Sommes-nous certains des effets positifs sur notre santé ? Réponses en compagnie de Robert Anton, expert en plantes médicinales, membre de l’Académie de pharmacie.


Bookmark and Share

Les compléments alimentaires se trouvent aussi bien en supermarché qu’en pharmacie, parapharmacie et boutiques bio, ce qui entretient la confusion d’un quelconque effet médicamenteux.
Dans le décret de 1996, les compléments alimentaires étaient décrits comme devant « pallier une insuffisance réelle journalière ». En 2006, le décret fut modifié et devint : « un complément alimentaire correspond à toute denrée alimentaire, source concentrée de nutriments ayant un effet nutritif et/ ou physiologique sur le consommateur ».

Ces compléments peuvent donc comprendre de nombreux produits :
- des aliments classiques (extrait de carotte)
- des nutriments : vitamines et minéraux (vitamine C, calcium...)
- des plantes et préparation de plantes comme le fenouil, en excluant les plantes dont l’usage est strictement médicamenteux ;
- tous les produits à but nutritionnel ou physiologique (protéines, acides gras, anti-oxydants) .


Si les Américains furent les premiers à se convertir aux compléments alimentaires, les Français suivent depuis peu : nous sommes en moyenne 1/5 à en consommer régulièrement.
Parmi les effets souhaités : mincir, lutter contre la fatigue, soulager les effets de la ménopause, préparer la peau au soleil ou éviter la chute des cheveux…


Complément alimentaires : miracle ou arnaque ?

Pour les scientifiques, ces pilules ont une place limitée dans la prévention d'affections chroniques (maladies cardio-vasculaires, cancers), mais ont tout de même un rôle à jouer.

Parmi les effets positifs reconnus par la communauté scientifique :

- L’AFSSA, Agence française de sécurité sanitaire des aliments, fait très rare, a reconnu l’utilité de la canneberge pour « diminuer la fixation de certaines bactéries Escherichia coli sur les parois des voies urinaires, prévenir les cystites à répétition, notamment chez les femmes ».
- l’AFSSA a également reconnu des effets positifs de la lutéine contribuant à protéger la rétine et le cristallin de l'oxydation.






Les autres compléments sont du ressort du confort, du bien-être, plus que de la prévention de maladies :
- Pour le manque d'appétit : absinthe, bigaradier, centaurée, gentiane, ményanthe.
- Amélioration du confort digestif : achillée, angélique, anis vert, aspérule, badiane, camomille romaine, carvi, coriandre, cumin, fenouil, gaillet, matricaire,(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires