Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La vie d’un député par Pierre Mazeaud

réflexions sur l’Assemblée Nationale par l’ancien Président de la Commission des lois

Voter les lois : tel est l’essentiel du travail du député qui se doit donc d’être présent autant à l’Assemblée que dans sa circonscription... Pierre Mazeaud, député lui-même, grand juriste, mais également ancien Secrétaire d’Etat à la jeunesse et aux sports, parle de son expérience de député et des questions qui se posent à l’Assemblée nationale.


Bookmark and Share

Pierre Mazeaud, de l'Académie des sciences morales et politiques, est invité dans cette émission à guider notre réflexion sur la fonction de député : le député, élu dans une circonscription, n'a pas pour rôle unique de représenter celle-ci mais de voter les lois. Pierre Mazeaud insiste sur ce travail juridique qui est demandé à l'élu représentatif, et c'est, il le souligne, "une noble fonction".

Pierre Mazeaud lui-même a été député des Hauts de Seine de 1968 à 1973, puis député de Haute Savoie de 1988 à 1998, date à laquelle il a été appelé à présider le Conseil Constitutionnel (jusqu'en février 2007, après un mandat de 9 années). Il a présidé la Commission des Lois à l'Assemblée nationale pendant 7 ans, de 1987-88 et de 1993 à 1998.



De cette fonction de député, il garde un excellent souvenir mais on a dit de lui qu'il était un député "atypique" justement parce qu'il passait plus de temps à l'Assemblée pour se pencher sur les textes des lois que dans sa circonscription (où il allait néanmoins deux jours par semaine). Il raconte ici comment les habitants de sa circonscription s'étonnaient de le voir aussi souvent à la télévision interrogé sur les contenus des lois !

Il déplore un absentéisme préjudiciable pour la qualité des lois tout en reconnaissant que trop de lois est également préjudiciable. Il affirme que les députés ont de larges pouvoirs attribués par la Constitution et qu'il n'est aucun besoin d'en réclamer davantage...

Cette émission est aussi pour Pierre Mazeaud l'occasion de rappeler quelques principes auxquels il est attaché : le bicamérisme, et surtout le non-cumul des mandats. Il est favorable à un non-cumul absolu et il s'explique sur la proportion de candidats issus du service public (fonctionnaires) et de la sphère privée.

Enfin, lui qui a été élu en 1968, c'est-à-dire il y a une quarantaine d'années, est à même de juger de l'évolution de travail parlementaire.

Pierre Mazeaud qui a quitté au début 2007 sa fonction de Président du Conseil constitutionnel, vient d'accepter la présidence de l'Institut Charles De Gaulle, les liens qui l'unissaient au Général ne s'étant pas estompés...

- Pour mieux connaître l'académicien Pierre Mazeaud :
(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires